Vous êtes ici : Accueil > Bon plan > Location meublée ou vide: Voici comment déclarer vos revenus locatifs

Location meublée ou vide: Voici comment déclarer vos revenus locatifs

Quand on loue une maison, il faut déclarer combien d'argent on gagne. Voici comment ça marche.

Lorsque vous mettez en location votre maison ou appartement. Les revenus que vous en tirez sont soumis à l’impôt. Voici quelques conseils concernant la déclaration des impôts d’une location meublée ou vide.  

Déclaration d’impôts : la location meublée ou vide

Lorsque vous louez une maison ou un appartement vide. Ainsi, vos revenus locatifs annuels sont inférieurs à 15 000 euros. En effet, vous êtes automatiquement inclus dans le régime micro-foncier. Il vous suffira de remplir la partie « micro-foncier » dans la section des « Revenus fonciers ». Un abattement de 30% sera appliqué avant le calcul de l’impôt sur cette somme. Pourtant, vous pouvez choisir le régime réel si vous désirez déduire certaines charges. Mais, cette décision vous engage pour trois ans. Ce dernier implique de consigner minutieusement les dépenses réelles. En revanche, cela peut être bénéfique si ces charges excèdent l’abattement. Néanmoins, opter pour ce régime nécessite une gestion rigoureuse des documents. Location meublée ou vide, la déclaration d’impôts est différente.

Si les revenus annuels de votre propriété locative dépassent 15 000 euros hors charges. Vous êtes automatiquement soumis au régime réel. Cela implique une déclaration d’impôts plus détaillée si la location est meublée ou vide. Vous devez indiquer votre revenu foncier net. En effet, vous pouvez déduire diverses charges. Cette déclaration s’effectue via le formulaire n°2044, qui servira d’annexe à votre déclaration de revenus habituelle. Vous reporterez les informations requises dans la section « régime réel » du cadre « Revenus fonciers » de votre déclaration. Cela permet une évaluation précise de vos charges. Ainsi, cela vous donne la possibilité de réduire votre imposition en déduisant les dépenses engagées pour la gestion de votre bien.

Location meublée ou vide : l’importance déclaration d’impôts

Un logement meublé est équipé des meubles essentiels pour le locataire, énumérés par le décret n°2015-981 du 31/07/2015. Ce type de logement n’est pas considéré comme un domicile. Les locataires y séjournent temporairement. C’est une période maximale de 90 jours consécutifs. Contrairement aux hôtels, ces lieux ne disposent pas de réception ni d’espaces communs. Les revenus issus de la location de ces logements meublés sont imposables dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Cette catégorie fiscale concerne les activités professionnelles. Même si la location est occasionnelle ou ne constitue pas l’activité principale du propriétaire.

Si vous ne pouvez pas bénéficier du régime micro-BIC. Mais, vous souhaitez déduire vos charges ou amortir votre bien, vous serez sous le régime réel. Ce régime nécessite une comptabilité stricte. Pour déclarer vos revenus locatifs, vous utiliserez le formulaire 2042 C PRO. De plus, vous aurez à remplir la déclaration de résultat des BIC n°2031-SD et les documents mentionnés dans les « observations ». Vous enverrez l’ensemble depuis votre espace fiscal professionnel en ligne. Ce mode de déclaration vous permet de déduire toutes les charges réelles liées à votre bien immobilier. Cependant, cela demande une gestion précise pour pouvoir justifier les dépenses et les revenus engendrés par votre location. Donc, la déclaration d’impôts n’est pas la même pour une location meublée ou vide.

Le régime micro-Bic

Si vos revenus locatifs des deux dernières années n’ont pas dépassé 77 700 euros pour une location meublée. Vous pouvez bénéficier du régime micro-BIC. Dans ce cas, pour déclarer vos revenus, utilisez le formulaire 2042 C PRO en complément de votre déclaration de revenus habituelle. Avec ce régime, vous n’avez pas à déduire de charges spécifiques. Il vous suffira de rapporter le montant total des loyers perçus. Cependant, il est crucial de rester vigilant quant au montant de vos revenus. Si ceux-ci dépassent ces seuils, vous devrez envisager le régime réel pour pouvoir déduire les charges réelles. Le choix entre le régime micro-BIC et le régime réel dépend de vos gains locatifs ainsi que votre situation spécifique. C’est une décision à prendre en fonction de vos revenus que chaque régime propose.

Le montant déductible

Dans le régime réel pour la location meublée, les charges déductibles doivent être pertinentes pour la gestion du bien. Elles incluent des frais et doivent être engagées durant l’année comptable. Une particularité de ce régime est la possibilité d’amortir le coût d’achat des biens utilisés pour la location. Si vos loyers dépassent vos charges, la différence peut être amortie. Par exemple, si vos loyers totalisent 3 000 euros et vos charges 4 000 euros. Vous pouvez reporter le reste pour les années suivantes. Ce reliquat est déductible tant que votre bien est en location. Ainsi, ces biens sont inscrits à l’actif du bilan. Ce régime nécessite une gestion minutieuse pour déterminer les coûts déductibles et les amortissements. Mais il offre des avantages pour optimiser vos déclarations d’impôts.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Impôts 2024 : Voici les revenus 2023 à ne pas dépasser pour être exonéré par le fisc

Impôts 2024 : Voici les revenus 2023 à ne pas dépasser pour être exonéré par le fisc

Astrologie 2024 : le signe du Poisson connaitra-t-il de la chance en mars ?

Astrologie 2024 : le signe du Poisson connaitra-t-il de la chance en mars ?

Quest 3 : Voici les nouvelles fonctionnalités de suivi des mains

Quest 3 : Voici les nouvelles fonctionnalités de suivi des mains

La pièce de 2 euros distribuée aux écoliers pour les JO, une opération controverse à près de 16 millions d’euros

La pièce de 2 euros distribuée aux écoliers pour les JO, une opération controverse à près de 16 millions d’euros

Retraite : Une bonne nouvelle qui arrive à point pour les 400 000 assurés de l’Agirc-Arrco

Retraite : Une bonne nouvelle qui arrive à point pour les 400 000 assurés de l’Agirc-Arrco

Vinted : l’arnaque au colis vide prend fait de plus en plus de victime

Vinted : l’arnaque au colis vide prend fait de plus en plus de victime