Vous êtes ici : Accueil > Santé > Malaise vagal : Voici les 4 causes possibles et ce qu’il faut faire pour le stopper, d’après ce médecin

Malaise vagal : Voici les 4 causes possibles et ce qu’il faut faire pour le stopper, d’après ce médecin

Le malaise vagal, également connu sous le nom de « syncope », est un trouble caractérisé par une perte soudaine de connaissance. Celle-ci est due à une brusque chute de la tension artérielle. Souvent appelé « vasovagal », il est dû à une stimulation excessive du nerf vague. Ce dernier qui régule les fonctions vitales de l’organisme. En effet, il joue un rôle essentiel dans la régulation du rythme cardiaque en le ralentissant.

Selon l’Assurance maladie, le vasovagal peut entraîner une perte de connaissance. Mais il ne conduit jamais à un arrêt cardiaque. Le Dr Bendayan souligne néanmoins que certains infarctus, en particulier ceux de la paroi inférieure du cœur, peuvent s’accompagner de malaises vagaux.

Les causes déclenchant ce trouble

Que ce soit pendant l’effort physique ou au repos, le malaise vagal peut survenir à tout moment. De plus, il peut s’accompagner de symptômes tels que des sueurs, des nausées, des vomissements, voire une pâleur et un ralentissement cardiaque, selon le Dr Louis Bendayan.

Voici les quatre causes principales de ce trouble :

  1. Les douleurs : Selon le cardiologue, les douleurs, telles que les migraines, les douleurs menstruelles et les douleurs abdominales, peuvent déclencher un malaise vagal.
  2. Le stress et l’anxiété sont des facteurs déclenchants du malaise vagal. Le Dr Bendayan souligne que certaines personnes font un malaise vagal lorsqu’elles se trouvent dans un espace confiné. Ou lorsqu’elles sont bloquées dans un ascenseur.
  3. La déshydratation : La déshydratation et la chaleur peuvent également déclencher le vasovagal.
  4. La prise d’alcool à jeun : Le cardiologue précise que la prise d’alcool, surtout à jeun et par temps chaud, peut favoriser l’apparition d’un malaise vagal.

Que faire en cas de malaise vagal ?

Le malaise vagal est généralement bénin et ne nécessite pas de traitement spécifique. Cependant, il est essentiel d’agir rapidement pour éviter les blessures et les complications. Dès l’apparition des premiers signes, tels que des nausées, une sensation de chaleur ou une vision floue, voici les gestes à adopter :

  • Allongez la personne par terre pour éviter toute chute ou blessure.
  • Ne pratiquez pas de massage cardiaque, car si la personne est inconsciente, elle respire toujours.
  • Surélevez les jambes de la personne pendant 5 à 10 minutes pour favoriser la circulation sanguine.

En revanche, si le malaise se répète fréquemment ou s’accompagne de symptômes inhabituels (douleur thoracique, essoufflement, palpitations), il est conseillé d’appeler le SAMU ou consulter un médecin.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Top 14 – ‘Crèmes catalanes’: retour sur l’entretien exclusif avec Franck Azéma, Patrick Arlettaz et David Marty

Top 14 – ‘Crèmes catalanes’: retour sur l’entretien exclusif avec Franck Azéma, Patrick Arlettaz et David Marty

AAH, RSA, prime d’activité : ce qu’il faut savoir sur la solidarité à la source

AAH, RSA, prime d’activité : ce qu’il faut savoir sur la solidarité à la source

Législatives anticipées : Marion Maréchal se détourne d’Éric Zemmour et appelle à soutenir des candidats RN

Législatives anticipées : Marion Maréchal se détourne d’Éric Zemmour et appelle à soutenir des candidats RN

Impôt déclaration revenus échéances fiscales juinsur le revenu, taxe foncière… découvrez 3 dates à absolument connaitre d’ici la fin juin

Impôt sur le revenu, taxe foncière… découvrez 3 dates à absolument connaitre d’ici la fin juin

Bonne nouvelle pour ces retraités qui auront droit à un régime spécial, les concernés

Bonne nouvelle pour ces retraités qui auront droit à un régime spécial, les concernés

Taxe foncière : la mauvaise nouvelle attend les propriétaires pour l’année 2024

Taxe foncière : la mauvaise nouvelle attend les propriétaires pour l’année 2024