Vous êtes ici : Accueil > People > Meghan Markle « sociopathe » et « tyrannique » : les confidences choc de son personnel, « Elle est odieuse »

Meghan Markle « sociopathe » et « tyrannique » : les confidences choc de son personnel, « Elle est odieuse »

Meghan Markle vient d’être accusé d’avoir été odieuse avec son personnel. Une accusation de plus après son intimidation et de harcèlement envers le personnel de Kensington Palace. Meghan Markle attire vraiment tous les regards ces derniers temps depuis son mariage avec le prince Harry.

Meghan Markle odieuse envers son personnel ?

Que s’est-il vraiment passé dans l’enceinte de Kensington Palace. Vraisemblablement, cinq ans après les fiançailles de Meghan Markle et du prince Harry, un ouvrage explosif a vu le jour. Il s’agit de Courtiers: The Hidden Power Behind the Crown. Toutefois c’est un livre qui risque d’entacher la réputation du couple. Il semblerait que Meghan Markle avait été accusé d’avoir été odieuse avec le personnel. Pour mettre au pied son livre, le journaliste britannique Valentine Low a dû mener quelques enquêtes. En effet, ce spécialiste de la royauté a donc réuni ceux qui se font appelés « le club des rescapés des Sussex ».  D’ailleurs, même s’ils étaient encore traumatisés, ces employés ont parlé du mauvais comportement du couple.

Meghan Markle vient d’être décrit de « sociopathe narcissique », « tyrannique », « odieuse » et « méchante » envers son personnel. Certes, elle en a déjà fait pleurer plus d’un à l’exemple de Samantha Cohen, sa secrétaire particulière. « Rien de ce qu’elle faisait n’était assez bien pour le couple », déclare le journaliste. « Sam (Cohen) a toujours dit qu’elle avait l’impression de travailler pour deux adolescents. Ils étaient insupportables et l’ont poussée à bout. Elle était dans un état » avait-il poursuivi. Voilà pourquoi Meghan Markle avait été pointé du doigt comme étant odieuse avec son personnel.

L’ouverture d’une enquête

Ces accusations, la femme du prince Harry les ont pourtant toujours réfutées. Effectivement, Meghan Markle réfute avoir été odieuse envers son personnel. Mais de son côté, Buckingham Palace avait fait part en mars 2021 l’ouverture d’une enquête suite à ces accusations. « Les membres du personnel impliqués à l’époque, y compris ceux qui ont quitté la Maison royale, seront invités notamment à participer pour voir si des leçons peuvent être tirées », avait dévoilé le palais dans un communiqué. De plus, le Palais déclare qu’il « ne tolère pas et ne tolèrera pas le harcèlement sur le lieu de travail ». Hélas, depuis, cette enquête avait été enterrée.

« Les conclusions de l’enquête très sensible, qui a été financée en privé par la reine et menée par un cabinet d’avocats indépendant, ne seront jamais publiées, précisait en juin dernier le Times.  Il est entendu qu’elles seront gardées secrètes pour notamment protéger la vie privée des participants et limiter les tensions entre les Sussex et le Palais » avait terminé le journaliste.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Réforme de l’allocation chômage : le temps qu’il faut travailler pour pouvoir en bénéficier

Épargne : ce placement est plus rentable que le Livret A dans certains départements, les concernés

Épargne : ce placement est plus rentable que le Livret A dans certains départements, les concernés

Attention, des Français sont privés d’eau potable chez eux : les 50 communes concernées

Attention, des Français sont privés d’eau potable chez eux : les 50 communes concernées

Grande distribution : découvrez les départements les moins et les plus chers de France

Grande distribution : découvrez les départements les moins et les plus chers de France

CAF : les conditions pour bénéficier de l’allocation aux adultes handicapés (AAH)

Arnaque : gare à ces mails frauduleux qui volent vos données personnelles