Michel Cymes explique tout sur le syndrome de l’essuie-glace

Michel Cymes est connu pour ses programmes télévisés et radiophoniques sur la santé. Il donne des informations sur des maladies, des astuces santé, etc. Cette fois-ci, il nous dévoile tout ce qu’il faut savoir sur un mal qui touche particulièrement les fans de running, de vélo ou encore de marche rapide.

Michel Cymes explique tout sur le syndrome de l’essuie-glace
© Shutterstock - Nathalie GUYON

Michel Cymes nous dévoile tout sur le syndrome de l’essuie-glace. Ce dernier touche presque tous les férus de course à pied, de vélo ou encore de marche rapide.

Définition et causes du syndrome de l’essuie-glace

Le syndrome de l’essuie-glace est la seconde lésion la plus courante chez les pratiquants de course à pied. Les médecins expliquent que c’est une douleur au niveau du genou et qui atteint souvent les fans de course à pied. Les cyclistes et les pratiquants de marche rapide peuvent aussi en être victimes. Ce syndrome est aussi connu sous le nom de syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou tendinite du fascia lata.

Pendant l’effort, la répétition des mouvements de flexion/extension entraîne des frottements répétés. Cela engendre une inflammation de cette bandelette et donc des douleurs au genou petit à petit. Ces douleurs peuvent être handicapantes. Cette répétition de mouvement s’explique comme suit : une partie du muscle va du sommet du fémur jusqu’au tibia et réalise un mouvement de va-et-vient qui entraîne un frottement sur le tendon. On le nomme le syndrome de l’essuie-glace, car le mouvement des essuie-glaces d’un véhicule représente exactement ce qu’il se passe pour la bandelette ilio-tibiale.

La cause la plus fréquente du syndrome de l’essuie-glace est le surentraînement, notamment en cas de durée de course trop longue ou des courses trop régulières. Mais cela peut aussi être dû à un sol trop dur avec un impact trop intense. On peut aussi citer les anciennes fractures ou entorses. Les problèmes morphologiques du pied accentuent aussi un risque comme un pied creux, plat ou tourné vers l’intérieur. Heureusement, des solutions existent pour éviter ce syndrome !

Comment éviter le syndrome ?

Ce syndrome de l’essuie-glace peut freiner certains sportifs dans leurs activités physiques, mais il ne le faut pas. Des astuces existent pour minimiser le risque.

D’abord, échauffez-vous avant chaque séance de sport. En effet, l’échauffement permet aux muscles de débuter leur effort en douceur. Ensuite, choisissez des chaussures adaptées. Si vous pratiquez des sports à impact comme la course à pied, il est nécessaire d’avoir des chaussures qui amortissent les impacts. Travailler la posture du bassin et des jambes est aussi très important, cela évitera aux genoux de tout subir et de risquer d’avoir le syndrome de l’essuie-glace.

En cas de douleur, il est préconisé de consulter un médecin. Ce dernier pourra vous proposer un traitement avec des ultrasons ou des injections. Ensuite, il faut adapter sa pratique sportive et prévoir des séances avec un podologue, un ostéopathe ou un kinésithérapeute pour faire de la rééducation.

Rendez-vous sur RTL avec Michel Cymes dans son émission Ça va beaucoup mieux pour plus d’astuces pour prendre soin de votre santé.

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.