Miss France : favoritisme ? Une ancienne candidate balance tout sur les triches du comité !

C’est la révélation-choc de l’année. Une ancienne candidate dénonce et témoigne les tricheries au sein du comité Miss France.

Miss France  favoritisme  Une ancienne candidate balance tout sur les triches du comité !
© BestImage

Ce vendredi 10 décembre, une ancienne candidate dénonce et témoigne du favoritisme du comité Miss France sur RMC Story. Selon ses aveux, tout est calculé à l’avance.

Des révélations qui risquent de faire mal

Samedi 11 décembre, TF1 diffuse comme chaque année l’élection de Miss France. Cette année encore, Jean-Pierre Foucault sera aux commandes de la cérémonie aux côtés de Sylvie Tellier. Se déroulant au Zénith de Caen, la cérémonie a été placée sous le thème des comédies musicales.

Quant aux jurys, ils sont présidés par Jean-Pierre Pernaut. Le pape du journaliste sera entouré de plusieurs célébrités. À savoir, Amel Bent, François Alu, Inès Reg, Philippe Lacheau, l’ancienne Miss France Delphine Wespiser et Ahmed Sylla. Mais si tout est prêt pour faire un show magique, une ex-candidate de Miss France vient de faire des révélations fracassantes. En effet, elle dénonce les tricheries au sein du comité Miss France.

Gwenegann Saillard, Miss Champagne-Ardenne 2021, est convaincue qu’il y a de la triche pendant le concours de Miss France. Selon ses dires : « Je sentais qu’il y avait du favoritisme et des orientations vis-à-vis de certaines candidates plus que d’autres. Je pensais qu’on était toutes sur le même pied d’égalité, mais on se rend compte dès le premier jour du mois de préparation de Miss France que ce n’est pas le cas ».

Gwenegann Saillard dénonce un favoritisme dans Miss France

Elle explique que les filles qui dépendent d’un « petit comité » jouent plus un rôle de figurante que de véritable candidate. « C’est vrai pour la Champagne-Ardenne, mais aussi pour l’Auvergne ou le Limousin, dont on se fout. À l’opposé, d’autres candidates favorisées, les filles du Nord et du Sud », déclare-t-elle. D’ailleurs, en visionnant de nouveau l’élection de l’année dernière, elle a fait une découverte hallucinante. Gwenegann Saillard précise : « Je me suis rendu compte que les filles qui n’étaient pas favorites étaient constamment situées aux extrémités ».

Ainsi, face à la situation, elle dénonce un favoritisme au concours Miss France. Cette ancienne candidate souligne égelemnt la mise en beauté. À son avis, les favorites reçoivent des soins supplémentaires par rapport aux autres candidates pour les mettre en lumière. Miss Champagne-Ardenne 2021 indique : « Le soir du show Miss France, les favorites étaient maquillées et coiffées par les chefs coiffeurs. Tout est calculé pour que les favorites soient davantage mises en avant. Certaines candidates étaient plus demandées par le staff Miss France que d’autres. Et ça, on a pu le remarquer». Une déclaration qui risque de ternir l’image de Miss France. D’ailleurs, ce n’est pas un cas isolé.

Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .