Nathalie Marquay ignorée par ses beaux enfants, un élément révèle tout

Autre que Lou et Tom Pernaut, Jean-Pierre Pernaut avait déjà deux autres enfants issues de son premier mariage avec Dominique Bonnet. Ces deux enfants étaient présents lors des obsèques de leur père, mais se tenaient loin de Nathalie Marquay.

Nathalie Marquay ignorée par ses beaux enfants, un élément révèle tout
© CYRIL MOREAU / BESTIMAGE
publicité

Après la mort de l’homme de sa vie, Nathalie Marquay est toujours au plus mal. En effet, Jean Pierre Pernaut était décédé le 2 mars dernier des suites d’un cancer des poumons du haut de ses 71 ans. Une disparition vraiment difficile pour toute la famille et ses quatre enfants. Sans oublier les collègues du journaliste qui lui ont fait un hommage vraiment unique.

publicité

L’ancienne reine de beauté avait fait une apparition exceptionnelle aux obsèques de Jean Pierre Pernaut qui avait eu lieu à la basilique Saint-Clotilde. Malgré sa relation tendue avec ses beaux enfants, Sylvie Tellier lui a apporté son soutien.

Nathalie Marquay ignorée par ses beaux enfants

Bon nombre de personnalités publiques et de personnalités politiques étaient présentes aux obsèques de Jean-Pierre Pernaut. Sylvie Tellier avait aussi fait l’honneur de sa présence. D’ailleurs, la patronne de la société Miss France avait pris la pose avec Lou et Tom. Ces derniers sont issus de la relation du journaliste avec Nathalie Marquay. Bien évidemment, celle qui a succédé à Geneviève de Fontenay ne cessait pas d’embrasser Lou et Tom.

publicité

De leur côté, les ainées de Jean Pierre Pernaut, Julia et Olivier ont été très distantes. Vraisemblablement, ils aiment se tenir loin des feux du projecteur.

Des hommages exceptionnels

Durant son discours, Julia n’a même pas daigné lever les yeux vers l’assistance. Toutefois, la fille ainée de Jean-Pierre Pernaut avait rendu hommage à son illustre père en parlant des souvenirs d’enfance, des repas agités et des discussions animées entre eux.

publicité

Les autres enfants du journaliste avaient aussi fait des discours. Pour Lou Pernaut, elle avait parlé de cette promesse qu’elle avait faite à son père. « Je t’ai promis que je prendrai soin de maman quand tu ne seras plus là », avait-elle martelé. Des propos qui en dit long sur la relation qu’il y avait entre père et fille. À première vue, le journaliste était un bon père.

publicité

Annabelle Martella

Discipline et dynamise sont ces mots d’ordre et elle veille et ne pas y déroger dans tous ces articles publiés. Son ambition dans son métier semble lui prédire un avenir radieux et elle compte s’investir quotidiennement pour y parvenir.