Obsèques d’Igor Bogdanoff : sa compagne Julie Jardon a glissé des effets personnels dans le cercueil

Igor et Grichka Bogdanoff sont décédés à l’âge de 72 ans à un intervalle de six jours. Les obsèques des jumeaux ont eu lieu le lundi 10 janvier dernier à l’église de la Madeleine, à Paris.

Obsèques d’Igor Bogdanoff  sa compagne Julie Jardon a glissé des effets personnels dans le cercueil
© LOIC VENANCE/AFP - BENHAMOU/SIPA
publicité

Effondrée par la mort de son compagnon, Igor Bogdanoff, Julie Jardon a tenu à déposer quelques objets dans le cercueil de celui-ci.

publicité

Les obsèques d’Igor et Grichka Bogdanoff se sont déroulées le 10 janvier dernier à l’église de la Madeleine, à Paris. L’occasion pour les proches des deux scientifiques décédés à 72 ans de leur rendre un dernier hommage. Sur place, on pouvait voir Julie Jardon, la dernière compagne en date d’Igor. D’ailleurs, elle a déposé quelques objets dans le cercueil de ce dernier.

Julie Jardon anéantie par la mort d’Igor Bogdanoff

Julie Jardon et Igor Bogdanoff ont filé le parfait amour pendant sept ans. Une histoire qui a été marquée par quelques épisodes chaotiques qui ont impliqué la justice. Cependant, la disparition de son compagnon a anéanti la jeune femme. Rappelons que le scientifique est décédé le 3 janvier 2022, six jours seulement après la mort de son frère jumeau, Grichka. Marquée par cette perte, Julie Jardon a fait des confidences dans les colonnes du magazine Gala.

publicité

Arrivée au bras de Francis Lalanne pour les obsèques d’Igor et Grichka Bogdanoff, Julie Jardon a profité pour déposer dans le cercueil de son compagnon quelques souvenirs de leur belle histoire. Lors d’une interview auprès de Gala, elle a confié : « À l’enterrement, j’ai déposé des photos dans le cercueil. Laisser une trace de ce que nous avons été l’un pour l’autre… pendant sept ans ». Par la même occasion, la jeune femme de 27 ans reconnaît que pour le moment « c’est dur » pour elle. Ainsi, il lui faudra du temps pour faire son deuil. La jeune chercheuse en neurosciences a expliqué : « J’ai perdu mes repères, j’appréhende le lendemain (…) Je passe des nuits blanches. Je pense à tous ces moments, à tous ces petits déjeuners que je prendrai sans lui. L’avenir me fait un peu peur ».

«Je n’ai jamais évoqué la question de son apparence»

Rappelons que Julie Jardon et Igor Bogdanoff se sont connus en 2015. Pour sa part, la jeune femme avoue avoir été rapidement séduite par la personnalité atypique du défunt scientifique. Et cela, malgré leur grande différence d’âge et le physique assez particulier du jumeau. Lors de cet entretien, la jeune femme a déclaré : « Igor s’exprimait bien, il était très cultivé et moi j’étais impressionnable. En 7 ans, je n’ai jamais évoqué la question de son apparence. Ça lui appartenait». Avant d’ajouter : « Et si ma mère trouvait pour sa part que c’était une relation trop compliquée à cause de notre différence d’âge, nous avons essayé de faire abstraction». Visiblement amoureuse d’Igor Bogdanoff, Julie Jardon a juré : «Avec Igor, on a souvent pensé que si nous avions eu le même âge, nous aurions construit une vie ensemble ».

publicité

L’enterrement des frères Bogdanoff se déroulera ce mercredi 12 janvier à Saint-Lary, dans le Gers, sur les terres familiales. C’est sur ce lieu, les jumeaux possédaient un château dans lequel vit encore leur demi-frère, François Davant.

publicité

Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .