Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Paie : une hausse des grilles indiciaires est-elle possible au 1er janvier 2024 ?

Paie : une hausse des grilles indiciaires est-elle possible au 1er janvier 2024 ?

2024 promet d’être l’année des changements pour les Français. La grille indiciaire des agents des collectivités et établissements publics, fonctionnaires en fera partie.

2024 sera marqué par une hausse de la grille indiciaire de tous les agents des collectivités et établissements publics, fonctionnaires. Il y aura l’attribution 5 points d’indice majoré.

Une hausse des salaires ?

Alors que l’année 2023 touche à sa fin, les fonctionnaires français ont les yeux rivés sur les prévisions budgétaires pour 2024. En effet, après une hausse modérée de 1,2% de leur rémunération en 2023, ils espèrent une hausse plus significative en 2024. Une attente légitime vu que le pays tout entier fait face à une hausse des couts de la vie. Une situation qui met à mal le pouvoir d’achat des Français.

Malheureusement, la fonction publique ne prévoit pas d’augmentation des minimas au niveau du SMIC ce1er janvier prochain. Le ministère de la Fonction publique confirme que la grille salariale restera 1,5% au-dessus du salaire minimum. Cependant, grâce aux mesures salariales annoncées en juillet, il n’y aura plus de smicard dans la fonction publique début 2024. D’ailleurs, les grilles indiciaires ont été fortement impactées par les hausses successives du SMIC depuis 2021.Pour le moment, les négociations sur les salaires en 2024 sont au point mort avec des désaccords entre le gouvernement et les fédérations de fonctionnaires.

Le budget alloué aux rémunérations des fonctionnaires en 2024

Le projet de loi de finances prévoit une hausse conséquente des salaires des fonctionnaires en 2024. Effectivement, une somme de +10,9 milliards d’euros sera allouée aux rémunérations des fonctionnaires. Il y aura donc au total à 357,6 milliards d’euros pour l’ensemble des administrations publiques. Cette hausse se répartit de manière équitable, avec 4,7 milliards pour l’Etat. 0,9 milliard pour les opérateurs de l’Etat, 1,9 milliard pour les collectivités territoriales. Ce sera 3,4 milliards pour les administrations sociales.

Les revalorisations salariales catégorielles de l’Education national représente au moins 2,46 milliards d’euros d’augmentations. Par ailleurs, la politique d’attractivité et de recrutement de la Fonction publique hospitalière aura droit à 3,4 milliards d’euros. Cependant, notons que la croissance des rémunérations des salariés du secteur public ralentit, passant de +19 milliards d’euros en 2023 à +10,9 milliards d’euros en 2024.

En 2024, la fonction publique connaîtra une augmentation bien méritée ! Un décret tout frais vient d’être publié, accordant 5 points d’indice majoré à tous les agents des collectivités et établissements publics à partir du 1er janvier 2024. Cette mesure, qui fait bouger les lignes, entraîne une modification des grilles indiciaires dès le début de l’année prochaine. Ainsi, l’indice minimum de traitement passera de 361 à 366.  A première vue, il y a une hausse de la grille indiciaire en 2024.

Impact des négociations salariales sur le moral des fonctionnaires

Les pourparlers sur les rémunérations dans la fonction publique ont un impact significatif sur le moral des employés. L’absence d’augmentation prévue pour 2024, malgré l’augmentation du coût de la vie, a suscité une certaine frustration parmi les travailleurs du secteur public. Cette situation pourrait potentiellement conduire à une baisse de la motivation et de la productivité, affectant ainsi la qualité des services publics.

Par ailleurs, les disputes entre le gouvernement et les syndicats de fonctionnaires sur les salaires pourraient engendrer des actions de protestation. Les grèves et les manifestations sont des moyens couramment utilisés par les syndicats. Une manière d’exprimer leur mécontentement et faire pression sur le gouvernement pour obtenir de meilleures conditions de travail et des salaires plus élevés.

Ajoutons que, l’absence d’augmentation salariale pourrait également avoir un impact sur l’attractivité de la fonction publique. En effet, si les salaires dans le secteur public ne suivent pas l’inflation, cela pourrait dissuader les candidats potentiels de rejoindre la fonction publique. Ce qui pourrait à terme conduire à une pénurie de main-d’œuvre dans certains services publics essentiels.

Une hausse de grille indiciaire en 2024

Le décret n° 2023-519 du 28 juin 2023 portant majoration de la rémunération entrera en vigueur le 1er janvier 2024. Par ailleurs, il va offrir 5 points d’indice majoré pour tous les agents publics. Cela va générer une hausse mensuelle brute de près de 25 euros. Ce même texte réglementaire avait déjà revalorisé le point d’indice de 1,5 % à compter du 1er juillet 2023. La valeur annuelle du traitement afférent à l’indice 100 majoré avait ainsi été portée de 5 820,04 euros à 5 907,34 euros à compter du 1er juillet 2023.

Il y aura aussi une hausse de la grille indiciaire en 2024. Le décret n° 2023-519 du 28 juin 2023 offre des points d’indice majoré différenciés pour les indices bruts 367 à 418 depuis le 1er juillet 2023. Cette attribution de points supplémentaires, jusqu’à 9 points, soit une augmentation de 44 euros bruts par mois. Elle est destinée aux agents fonctionnaires positionnés sur les premiers échelons des grades de la catégorie C. Sans oublier les deux premiers grades de la catégorie B. Sans oublier les agents contractuels rémunérés en référence à ces indices. Le solde de base des militaires de début de carrière était également concerné. La revalorisation indiciaire du 1er janvier 2024 s’applique de plein droit.

La hausse de la grille indiciaire en 2024 sera automatiquement sur tous les éléments indexés sur le point d’indice comme la part variable du supplément familial de traitement (SFT). Il en sera de même pour la nouvelle bonification indiciaire (NBI). Il y aura aussi le complément de traitement indiciaire ou encore sur les heures supplémentaires.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Impôts 2024 : Voici les revenus 2023 à ne pas dépasser pour être exonéré par le fisc

Impôts 2024 : Voici les revenus 2023 à ne pas dépasser pour être exonéré par le fisc

Astrologie 2024 : le signe du Poisson connaitra-t-il de la chance en mars ?

Astrologie 2024 : le signe du Poisson connaitra-t-il de la chance en mars ?

Quest 3 : Voici les nouvelles fonctionnalités de suivi des mains

Quest 3 : Voici les nouvelles fonctionnalités de suivi des mains

La pièce de 2 euros distribuée aux écoliers pour les JO, une opération controverse à près de 16 millions d’euros

La pièce de 2 euros distribuée aux écoliers pour les JO, une opération controverse à près de 16 millions d’euros

Retraite : Une bonne nouvelle qui arrive à point pour les 400 000 assurés de l’Agirc-Arrco

Retraite : Une bonne nouvelle qui arrive à point pour les 400 000 assurés de l’Agirc-Arrco

Vinted : l’arnaque au colis vide prend fait de plus en plus de victime

Vinted : l’arnaque au colis vide prend fait de plus en plus de victime