Pass sanitaire : Olivier Véran annonce un très gros changement dans le schéma vaccinal à partir du 15 février

Ce dimanche 2 janvier, Olivier Véran a évoqué le schéma vaccinal auprès du Journal du Dimanche. L’occasion pour lui de faire une mise au point en avant sur les changements de dose de rappel.

Pass sanitaire  Olivier Véran annonce un très gros changement dans le schéma vaccinal à partir du 15 février
© AFP
publicité

Ce dimanche 2 janvier dernier, Olivier Véran avait parlé du schéma vaccinal et du pass sanitaire auprès du JDD. Ainsi, il avait aussi mis en avant les changements concernant la dose de rappel, à partir du 15 février prochain.

publicité

Pass sanitaire, un grand défi pour le gouvernement français

Olivier Véran était le convive du Journal du Dimanche le 2 janvier dernier. Bien évidemment, il avait parlé des nouvelles règles sur l’isolement des cas contacts et des personnes positives au Covid-19. Par la même occasion, le ministre de la Santé avait mis sur la table aussi tout ce qui concerne la troisième dose du vaccin. Vraisemblablement, l’administration de cette dose aura lieu dès le 15 février prochain. Afin de conserver son pass sanitaire, la dose de rappel se fera au plus tard quatre mois après l’injection de la deuxième dose. Auparavant, ce délai était de sept mois. « Une infection équivaudra toujours à une injection. Cela veut dire qu’une personne qui a ses deux doses, n’a pas encore fait son rappel, mais a été récemment contaminée par le virus répond aux conditions posées », a déclaré Olivier Véran.

Aujourd’hui, le gouvernement veut encourager la population à avoir un schéma vaccinal complet. En effet, cela va réduire considérablement la progression du Covid-19 au sein du territoire. « Avec l’ouverture du rappel trois mois après la deuxième dose, 45 millions de Français sont désormais éligibles », confie le ministre de la Santé. Ce dernier était ravi d’annoncer que « 25 millions de personnes ont déjà reçu leur dose de rappel ». Avant d’ajouter : « Pour que chacun puisse avoir son pass vaccinal le 15 février, je fixe donc l’objectif collectif le plus ambitieux de l’histoire de la vaccination dans notre pays. Ensemble, nous devons atteindre, en cinq semaines, au moins 25 millions d’injections. Soit en moyenne près de 5 millions d’injections par semaine ». Olivier Véran a alors affirmé que « ce serait un exploit logistique jamais vu ».

publicité

publicité

Une dose massive de vaccin a été commandée

Le gouvernement a fait le choix de prendre de nouvelles dispositions pour atteindre, cet objectif. Ainsi, « 13 millions de doses de Pfizer et 25 millions de doses de rappel de Moderna » seront attendues. Olivier Véran avait confié : « À côté des centres de vaccination, des pharmaciens, des médecins de ville et des sages-femmes, nous allons encore accroître notre effort. Avec le renfort des pompiers, des militaires, des associations… Toutes celles et tous ceux qui se mobilisent sans relâche pour protéger les Français ». Une disposition mise en place pour qu’un maximum de français puisse être vacciné.

publicité

Laura Buys

Attirée depuis mon plus jeune âge par l'écriture, c'est avec un énorme plaisir que je participe à l'aventure Ferocee.com en tant que rédactrice. Passionnée de voyage et de mode, je me réjouis de partager avec vous mes différentes passions.