Patrick Bruel dévoile l’incroyable héritage qu’il va laisser à ses deux fils

Depuis pas moins de quinze ans, Patrick Bruel a fait le choix de vivre aux États-Unis, loin de sa famille. Cependant de temps à autre, il rend visite à ses enfants Léon et Oscar.

Patrick Bruel dévoile l’incroyable héritage qu’il va laisser à ses deux fils
© Niviere David/ABACAPRESS
publicité

Durant le premier confinement, Patrick Bruel a été vraiment au plus mal. En effet, ce confinement le pousse à revoir son testament. D’ailleurs, il veut laisser la totalité de ses biens à ses deux enfants.

publicité

Des avoirs pour mettre à l’abri ses fils

Patrick Bruel a une résidence dans le Vaucluse à L’Isle-sur-la-Sorgue. Il se trouve que ces lieux se trouvent aussi être un moyen de revenu pour le chanteur. Patrick Bruel parle très souvent de ses souvenirs d’enfant. « J’avais trois ans lorsque ma famille a quitté l’Algérie pour la région parisienne. S’installer en Provence était la bonne chose à faire », confie-t-il.

Ainsi, il veut absolument transmettre ses racines à ses deux fils et se rapproche d’eux malgré la distance. « Je les implique dans tout ce que nous faisons ici », déclare Patrick Bruel. Ce dernier détient une société qui produit de l’huile d’olive. Le logo de la société est issu des noms de ses fils. « Lé (on) + os (car) » ! Une société qu’il va léguer a ses deux princes.

publicité

Patrick Bruel, un entrepreneur exceptionnel

Pour la toute première fois, Patrick Bruel fait des révélations concernant le long cheminement de Léos. « Nous avons commencé en 2011 de manière artisanale, quelques litres juste pour nous. Comme je suis un gourmet, j’ai pas mal d’amis chefs qui l’ont goûtée. Ils l’ont tous trouvée fabuleuse », avait-il confié. Désormais, Alain Ducasse et Guy Savoy n’arrivent plus à s’en passer afin d’égayer leurs recettes.

publicité

Actuellement, Partick Bruel s’est lancé dans les vins, surtout dans les rosées. Son vin s’appelle Augusta qui n’est autre que le prénom de sa mère. Les avoirs de leur père vont mettre Léon et Oscar à l’abri des soucis financiers. Quand il parle de ce sujet, il met en avant la patiente. « On n’aura pas tout de suite le meilleur, qu’il va falloir travailler. Un vin, c’est l’histoire d’une vie », a affirmé Patrick Bruel.

publicité

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.