Paul El Kharrat moqué « derrière son dos » dans Les Grosses Têtes, cette attaque qui l’a particulièrement blessé

Ce jeudi 7 octobre 2021, face à Jordan de Luxe, Paul El Kharrat a dévoilé qu’il a été victime de critiques indirectes au début de sa participation à Grosses Têtes sur RTL.

Paul El Kharrat moqué « derrière son dos » dans Les Grosses Têtes, cette attaque qui l'a particulièrement blessé
© Yahoo
publicité

Invité sur L’Instant de Luxe, Paul El Kharrat a révélé les critiques dont il a fait objet au début de sa participation à les Grosses Têtes sur RTL.

publicité

Paul El Kharrat, critiqué dans Les Grosses Têtes

Ce jeudi 7 octobre, Jordan de Luxe avait convié Paul El Kharrat sur son émission L’instant de Luxe, disponible sur Télé Star Play. Rappelons que le jeune homme est devenu une personnalité publique grâce à ses 150 participations dans Les 12 coups de midi. Lors de cette interview, Paul El Kharrat a parlé de sa collaboration à l’émission Les Grosses Têtes. En effet, après son parcours hors pair sur le jeu de la Une, le Grenoblois a rejoint l’équipe de Laurent Ruquier sur RTL. Seulement, au tout début de sa participation à l’émission, il était la cible de certaines critiques.

Face à Jordan de Luxe, Paul El Kharrat a confié : «C’était plutôt mal parti». Avant de souligner qu’on avait « parlé derrière son dos». L’ancien champion de Jean-Luc Reichmann dévoile ainsi : «L’individu, je ne vais pas le citer, forcément, pensait que je n’entendais pas. Et il a, en quelque sorte, dit que j’étais un peu bête de ne pas comprendre certaines choses, sur le moment». Lors de cet entretien, le jeune homme a précisé : «Ça ne m’avait pas plu du tout». D’ailleurs, face à la situation, Paul El Kharrat a « failli » abandonner. Toutefois, même s’il n’a pas donné le nom de la personne en question, Paul El Kharrat a révélé que c’est un sociétaire des Grosses Têtes, notamment, une femme.

publicité

publicité

Désormais en bon rapport

Quoi qu’il en soit, Paul El Kharrat a affirmé qu’il entretient désormais de bons rapports avec celle qui l’avait critiqué dans Les Grosses Têtes. Il a expliqué : «Je pense qu’elle a peut-être dit ça sur un ton de plaisanterie, mais avec un peu de bagout, parce que c’était dit avec sérieux et loin de moi… On aurait pu en parler, évidemment». Atteint du Syndrome d’Asperger, le jeune homme officie en tant que Sociétaire de Grosses Têtes depuis près d’un an. D’ailleurs, conscient des enjeux, il n’hésite pas à redoubler d’efforts.

publicité

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.