Vous êtes ici : Accueil > Bien être > Perte de poids : une étude confirme un lien avec le risque de mortalité, après 65 ans

Perte de poids : une étude confirme un lien avec le risque de mortalité, après 65 ans

Une étude a mis en avant le lien entre la perte de poids et le risque de mortalité surtout à un âge avancé. Un amaigrissement peut être causé par une maladie digestive ou inflammatoire, ou encore une dépression.

Le danger est plus élevé chez les hommes

Cette étude avait mis en avant 16.000 adultes âgés d’au moins 70 ans en Australie. En plus, il y avait aussi 2.000 adultes âgés d’au moins 65 ans aux États-Unis.  D’ailleurs, aucune de ces personnes ne souffrait de maladie cardiovasculaire, de démence, de handicap physique ni de maladie chronique. En plus, ils n’ont pas subi une intervention chirurgicale.

Notant que c’est le Dr. Monira Hussain, épidémiologiste clinique et chercheuse principale en santé publique qui est à l’origine de cette étude. « Une perte de poids de 5 % augmente le risque de mortalité, en particulier chez les hommes âgés », avait-elle confié sur CNN. Vraisemblablement, les hommes avec une perte de poids entre 5 % et 10 % ont un risque de mortalité accru de 33 %. Cependant, si cette perte de poids est plus de 10 %, le risque augmente à 289 %.  Chez les femmes, le risque de mortalité de 26 % dans le premier cas, et 114 % dans le second.

La perte de poids risque pour la mortalité ?

Le Dr. Monira Hussain avoue que la perte de poids peut être un facteur de risque de mortalité. Effectivement, cela peut mettre en avant des problèmes de santé déjà existants et sous-jacents. « Elle est souvent liée à une diminution de l’appétit influencée par l’inflammation et les hormones », avait-elle déclaré. Par ailleurs, Perri Halperin, directrice de la nutrition clinique du Mount Sinai Health System, a donné son avis sur cette étude. D’après lui, chez les personnes âgées, une maladie chronique peut influer sur l’appétit, le métabolisme et les habitudes alimentaires. Toutefois, la corrélation ne veut pas forcément dire causalité. La perte de poids peut être un signe avant-coureur du risque de mortalité, mais elle n’en est pas forcément la cause. Perri Halperin conseille notamment aux personnes âgées de discuter de leurs changements de poids avec leur médecin.

À propos de l'auteur, Laura Buys

Attirée depuis mon plus jeune âge par l'écriture, c'est avec un énorme plaisir que je participe à l'aventure Ferocee.com en tant que rédactrice. Passionnée de voyage et de mode, je me réjouis de partager avec vous mes différentes passions.

D’autres publications dans 

Voici les assurances habitation sont les moins chères en 2024

Voici les assurances habitation sont les moins chères en 2024

Voici 7 conseils pour équilibrer vos salades d’été sans prendre de poids

Voici 7 conseils pour équilibrer vos salades d’été sans prendre de poids

Scandale Nestlé : des traitements interdits des eaux minérales naturelles utilisées depuis plus de 15 ans pointés du doigt

Scandale Nestlé : des traitements interdits des eaux minérales naturelles utilisées depuis plus de 15 ans pointés du doigt

Arnaque à la bouteille d’eau : cette escroquerie est capable de ruiner vos vacances d’été

Arnaque à la bouteille d’eau : cette escroquerie est capable de ruiner vos vacances d’été

Mauvaise nouvelle pour le taux du Livret A, virement du fisc… Voici les 5 infos argent de la semaine

Mauvaise nouvelle pour le taux du Livret A, virement du fisc… Voici les 5 infos argent de la semaine

Comment corriger une erreur des caisses de retraite ?

Comment corriger une erreur des caisses de retraite ?