Philippe Bouvard à 91 ans, le présentateur arrive au bout de sa vie !

Du haut de ses 91 ans, Philippe Bouvard est loin d’être au top de sa forme.

Philippe Bouvard à 91 ans, le présentateur arrive au bout de sa vie !
© JACOVIDES-MOREAU
publicité

Avec l’âge, Philippe Bouvard est devenu dépressif à force de vivre reclus dans son « penthouse au huitième étage d’un immeuble » sur les hauteurs de Cannes. Rien ne va plus dans sa vie.

publicité

Un état de santé au plus mal

Philippe Bouvard a eu sa vue de détériorer de jour en jour. « Comme ma vue s’est détériorée, je dois lire les journaux tous les jours. Je ne regarde jamais la télévision, et pour cause, les images ne m’intéressent pas », avait-il déclaré. Donc l’animateur aime mieux regarder la mer. Il en est de même pour son audition, elle est de moins en moins perceptible avec le temps. Concernant le gout et l’odorat, ils ont été affectés par le Covid-19 qu’il avait contracté en allant au Casino. Ce dernier n’est autre que son vice. Suite à cette maladie, il a dû vivre isolé durant deux semaines sans visite. Aujourd’hui, il est en plein réémission des séquelles de la maladie. Son odorat revient progressivement, mais le gout est loin d’être au point.

Philippe Bouvard déteste les weekends, car sa secrétaire n’est pas présente. De plus, le présentateur s’ennuie énormément quand il ne travaille pas. Le lundi matin Philippe Bouvard est présent sur le Midi libre ou le mensuel Internet VSD. De quoi ravir ses fans du monde entier.

publicité

 n’envisage pas de prendre sa retraite

Durant un entretien Philippe Bouvard avait fait des confidences concernant son parcours et son passé tumultueux. Cet animateur est un vrai modèle dans le monde de l’animation, car il déborde d’énergie. À première vue, ce n’est pas demain la veille qu’il va partir en retraite. En effet, il ne va jamais profiter de son jardin. Si jamais on lui parle de retraite, il s’emporte très rapidement.

Durant un entretien auprès de People Act Magazine, Philippe Bouvard avait parlé de sa vie d’homme et sur son métier. Pour le présentateur, se tuer au travail est plus qu’un plaisir, c’est une dépendance.

publicité

Actuellement, il est bien plus posé, mais autrefois, il avait même dix-sept employeurs différents. « A 65 ans, je dirigeais France-Soir, je présentais aussi Les grosses têtes. J’avais une émission quotidienne, Passez donc me voir, une page dans Match, et le Figaro magazine, plus quelques bricoles », avait-il avoué. Depuis le temps, Philippe Bouvard a su s’entourer de personnes de confiance (concierge, cuisinière, secrétaire, chauffeur). Ce sont ces personnes qui ont veillé au grain.

publicité

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.