Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Pizzas Buitoni : Des parents d’enfants victimes brisent enfin le silence et c’est grave…

Pizzas Buitoni : Des parents d’enfants victimes brisent enfin le silence et c’est grave…

C’est une affaire qui fait froid dans le dos. Ce vendredi 18 mars, les autorités sanitaires ont affirmé un lien possible entre les cas graves chez des enfants liés à la bactérie E. coli et la consommation de pizzas Buitoni. Face à la situation, certains parents souhaitent même porter plainte.

Pizza Buitoni dans la tourmente

Il y a quelques jours de cela, la marque Buitoni a lancé un rappel de produits immédiat à l’ensemble de sa gamme de pizzas Fraîch’up. La raison, la pâte contiendrait de bactérie Escherichia coli. Malencontreusement, cette alerte est un peu tard. En effet, les autorités sanitaires ont annoncé qu’il pourrait avoir un lien entre les cas graves et la consommation des pizzas concerné par ce rappel de produits.

Selon le rapport des autorités sanitaires, depuis le 1er janvier, 58 cas de syndromes hémolytiques et urémiques graves (SHU), (27 identifiés et 31 en cours d’investigations) graves avaient été signalés. Les enfants malades sont comprises entre 1 et 8 ans avec un âge médian de 5 ans et demi. Ils ont présenté des symptômes à partir du 10 janvier au 10 mars 2022. Malheureusement, deux enfants sont morts. Face à la situation, ce lundi 28 mars, des familles d’enfants gravement malades se sont confiées au micro de RMC.

Les témoignages glaçants des parents sur RMC

Cette mère de famille d’un petit garçon de 12 ans fait partie de ceux qui ont témoigné. En effet, son fils a été hospitalisé près d’une semaine après avoir consommé la pizza Buitoni.

« Quand on est arrivés à l’hôpital à Lille, la pédiatre nous a carrément dit que son pronostic vital était engagé. Ses deux reins étaient arrêtés, ils ne fonctionnaient plus », avait-elle déclaré. D’ailleurs, le petit garçon est condamné à vivre avec un régime sans sel. Plus tard, il pourrait aussi présenter des problèmes de rein.

Pour sa part, Malo, père d’une petite fille de 4 ans, a aussi pensé que son enfant n’allait pas s’en sortir. Après avoir consommé une pizza Buitoni, sa fille est restée trois semaines à l’hôpital. « Ça fait mal. Il faut que chacun prenne ses responsabilités et que ça ne reste pas impuni ». Pour l’instant, les familles de ces enfants attendent les résultats des enquêtes. Des enquêtes qui devraient mettre en avant s’il y avait un lien ou non entre ces contaminations et la consommation des pizzas de la marque.

Sachez que 3 à 4 jours après la consommation de la pizza Buitoni, les personnes présenteraient des symptômes tels que la diarrhée, des douleurs abdominales ou des vomissements. Dans ce cas, il fait consulter rapidement le médecin traitant, signaler la consommation de produit et conserver l’emballage. En l’absence de symptômes, il n’y a rien à s’inquiéter.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

EuroMillions : une Française remporte un million d’euros en étant impulsive

EuroMillions : une Française remporte un million d’euros en étant impulsive

Pour vous aider à payer vos factures d’électricité, de gaz, tournez-vous vers le chèque énergie

Pour vous aider à payer vos factures d’électricité, de gaz, tournez-vous vers le chèque énergie

Retraite Agirc-Arrco, chèque énergie, nouveau RSA... Ce qui change en mars dans votre vie

Retraite Agirc-Arrco, chèque énergie, nouveau RSA… Ce qui change en mars dans votre vie

Livret A : enfin une bonne nouvelle pour le taux !

Livret A : enfin une bonne nouvelle pour le taux !

L'astuce d'espion : ce simple réglage va aider à écouter une conversation sans être dans la même pièce

L’astuce d’espion : ce simple réglage va aider à écouter une conversation sans être dans la même pièce

Elle gagne près de 50 000 euros au jeu à gratter : parano, elle prend "deux jours d'arrêt de travail" pour surveiller son ticket

Elle gagne près de 50 000 euros au jeu à gratter : parano, elle prend « deux jours d’arrêt de travail » pour surveiller son ticket