Plantes médicinales : comment les cultiver depuis chez soi ?

Plantes médicinales
publicité

Depuis quelques années, l’aromathérapie a gagné le vent en poupe grâce à ses nombreux avantages. En effet, soigner les petits bobos avec les plantes est une autre alternative pour les personnes qui souhaitent délaisser petit à petit la médecine conventionnelle pour une médecine plus douce. C’est certainement pour cette raison que les plants médicinaux sont de plus en plus demandés auprès des jardineries. Si vous aussi, vous souhaitez adhérer ce concept, nous allons vous lister les plantes avec lesquelles vous pourrez garnir votre boîte à pharmacie depuis chez vous ! Nul besoin d’avoir un grand jardin pour pouvoir y arriver, votre balcon suffira, à condition de bien entretenir vos plantes.

publicité

Le thym pour ses propriétés antibactériens

A l’approche de l’hiver, certaines infections virales sont légions. C’est pourquoi, si vous avez du thym à portée de mains, vous n’aurez aucun mal à vous soulager de ces maux. Si le thym est beaucoup utilisé pour aromatiser les plats, vous pouvez aussi l’infuser pour traiter les toux, la bronchite, le rhume et les maux de gorge.

La particularité du thym c’est qu’il supporte parfaitement le froid et la chaleur. Il n’est pas nécessaire de l’arroser tout le temps puisqu’il ne consomme pas beaucoup d’eau. Les experts en jardinage vous conseilleront de mélanger votre terre avec du gravier pour faciliter le drainage de l’eau avant de planter votre arbrisseau.

publicité

Même si le thym arrive à s’acclimater pendant le froid hivernal, il faut savoir qu’à cette époque de l’année il donne moins de récolte. C’est pourquoi, pendant la période printemps/été, il est conseillé de faire votre récolte et de laisser vos brins séchés à l’air libre. Vous aurez ainsi votre stock de thym pendant l’hiver. Parfait pour faire face aux petits maux qui se présentent au moment où l’on s’attend le moins !

Comment utiliser le thym pour pouvoir profiter de ses vertus ?
La plupart du temps, le thym s’utilise en infusion. En cas de maux d’hiver, vous pouvez en prendre une tasse à raison de trois fois par jour. Afin d’augmenter ses propriétés thérapeutiques tout en boostant votre immunité, n’hésitez pas à ajouter un bâton de cannelle ou un demi-cuillère à café de cannelle en poudre. Vous pouvez aussi doper cette propriété antibactérienne et antivirale avec trois clous de girofle et un demi-citron pour la vitamine C.

La menthe poivrée pour son côté stimulant

Chez les personnes souffrant d’indigestion, de problèmes gastriques ou encore de constipation, la menthe poivrée est la plante qu’il leur faut. De son nom scientifique Mentha Piperita, la menthe poivrée permet de soulager les problèmes d’indigestion surtout après un repas de fête. Elle favorise en effet la sécrétion de l’acide biliaire qui favorise la digestion des graisses.
Pour la cultiver, il est préférable de la mettre dans un lieu ensoleillé ou mi-ombragé. Facile à entretenir et ne nécessitant aucun soin particulier, la menthe poivrée peut être envahissante. C’est pour cette raison qu’il est préférable de la cultiver dans un pot. Si votre plante pousse trop, pensez à couper les fleurs tout en enlevant les excédents de racine. En la coupant au ras pendant l’automne, votre plante grandira parfaitement pendant le printemps.

Cueillez vos feuilles de menthe dans la matinée et séchez-les à l’abri du soleil pour pouvoir constituer votre stock. Assurez-vous que le lieu de séchage soit bien ventilé et lorsque vous découvrez que les feuilles sont craquantes il faut les ranger dans une boîte hermétique. Vous pouvez vous en servir tout au long de l’année.

Comment utiliser la menthe poivrée pour pouvoir profiter de ses vertus ?
La menthe poivrée se consomme sous forme de tisane que vous pourrez prendre après avoir trop mangé ou après une soirée arrosée. Cela facilitera la digestion tout en évitant les ballonnements.

L’aloe vera pour ses vertus antiseptique

Nul n’ignore les différents avantages de l’aloe vera. Cette plante grasse fait partie des stars du moment d’autant plus que la plupart des influenceurs sur les réseaux sociaux l’utilisent dans leur routine beauté. Quoi qu’il en soit, l’aloe vera est très prisé pour sa capacité cicatrisante afin de soulager des piqûres d’insecte, des gerçures, de brûlure et de coup de soleil.
Pour avoir un aloe vera qui pousse parfaitement, pensez à le placer dans un endroit lumineux et non le mettre directement au contact du soleil. Cette plante ne supporte pas le gel en hiver, alors, rentrez- le à l’intérieur. Mélangez votre terre avec du sable pour obtenir un substract sec puisque l’aloe vera n’est pas un fan d’eau. Il n’est donc pas nécessaire de l’arroser tout le temps, un peu d’eau suffira pour le faire vivre.

Afin d’extraire votre gel d’aloe vera, il suffit juste de couper les extrémités épineuses de la plante et de la couper au milieu. Vous pouvez ensuite extraire le gel à l’aide d’une cuillère et de le placer dans le bac à glaçon pour former des petits cubes. Évitez d’ajouter de l’eau, le gel suffira à lui-seul. Il peut se conserver dans le congélateur autant de temps qu’il faudra si la feuille peut être conservée dans le réfrigérateur pendant quelques jours.

Comment utiliser l’aloe vera pour pouvoir profiter de ses vertus ?
Le gel d’aloès est utilisé sous forme de cataplasme sur la zone infectée, brûlée, piquée ou irritée. Si vous utilisez le gel qui a été extrait de votre plante directement, passez-le au chinois et utilisez-le en guise de masque. Laissez agir quelques minutes avant de bien rincer. Le traitement ne doit pas excéder les 5 jours à raison de trois fois par jour.

La mélisse pour sa capacité apaisante

Si vous avez du mal à vous apaiser, la mélisse est parfaite pour vous aider à y arriver. Cette plante est aussi connue pour sa capacité de lutter contre l’anxiété et les troubles de sommeil. Assurez-vous de mettre votre plante au soleil ou dans une zone mi-ombrée.

Vous n’aurez aucun mal à planter la mélisse puisqu’elle n’exige aucun soin particulier. A l’automne, pensez à tailler votre plante et le laisser se reposer durant l’hiver. Au printemps, vous verrez qu’elle poussera de plus belle.

La récolte des feuilles de mélisse s’effectue durant les belles saisons. Constituez des bouquets avec les gerbes et laissez séchez à l’air libre. Une fois secs, vous pouvez mettre vos gerbes dans un bocal tout en le préservant de la lumière.

Comment utiliser la mélisse pour pouvoir profiter de ses vertus ?
La mélisse se consomme sous forme de tisane trois fois par jour. Sachez que beaucoup de gens n’aiment pas trop le goût de la mélisse. Dans ce cas, vous n’aurez qu’à ajouter de la verveine qui est aussi apprécié pour sa capacité apaisante. Cette plante est aussi excellente pour améliorer la digestion.

Le romarin pour sa propriété énergisante

Boosteur d’énergie, le romarin a toujours été utilisé depuis l’Égypte antique dans le milieu médicinal. Surnommé la plante des centenaires, il est surtout connu pour ses propriétés détoxifiante, anti-fatigue et anti-stress.

En mettant votre pot de romarin au soleil, il ne vous en dira que merci et vous offrira une belle récolte. Il n’aime pas trop l’eau, alors, mélangez votre terre avec du sable ou du gravier pour que l’eau ne stagne dans la terre. Ne supportant pas trop le froid, le romarin ne doit pas être exposé durant l’hiver. A l’arrivée du printemps, pensez à couper les branches mortes et la partie qui se trouve en hauteur.

Malgré le fait que le romarin ne supporte pas le gel de l’hiver, vous pouvez toujours en récolter pendant cette période. Et oui, c’est la magie avec cette plante, elle reste toujours verte quelle que soit la saison ! Après que les feuilles soient séchées, vous pouvez également les conserver.

Comment utiliser le romarin pour pouvoir profiter de ses vertus ?
Le romarin se consomme en tisane tous les matins si vous sentez une perte de vitalité et d’énergie. Le traitement doit durer trois semaines et pas plus. Vous pouvez également agrémenter vos plats avec cette plante aromatique. Non seulement, il va relever le goût de certains de vos plats mais aussi il est bon pour la santé !

Comment préparer une tisane ?

Préparer une tisane est tout un art ! Vous aurez besoin de faire bouillir une grande tasse d’eau. Une fois bouillie, retirez votre eau du feu et versez dedans une cuillère à café de la plante séchée de votre choix. Remettez le couvercle et laissez la plante infusée pendant 10 minutes. Passez au filtre et votre tisane est prête !

Comment réussir à faire pousser ses plantes quand on n’a pas les mains vertes ?

Beaucoup de personnes se plaignent de faire tuer les plantes parce qu’elles n’ont pas les mains vertes ou l’âme d’un jardinier. Si vous en faites partie, voici quelques solutions qui vous permettront d’avoir des plantes médicinales chez vous sans pour autant les tuer. Pour votre jardin ou vos pots, troquez les semis avec les plants bio. Vous en trouverez facilement dans une jardinerie proche de chez vous.

Plus vous aurez l’habitude de traiter les plantes, plus vous n’aurez aucun mal à les faire pousser. Du coup, optez pour des genres qui ne nécessitent pas beaucoup d’entretiens et qui s’adaptent facilement à n’importe quelle saison. Cela est le cas du thym et du romarin.
Comme la plupart des plantes vivaces ne supportent pas l’eau, ajoutez à votre terre des billes d’argile et de gravillons. N’oubliez pas de vérifier si le fond de votre pot soit perforé. Ainsi l’eau ne s’accumulera pas. Lorsque vous remarquez que la terre est sèche c’est à ce moment qu’il faudra arroser et non tout le temps.

publicité

Une autre astuce qui vous permet de conserver l’humidité du sol c’est de former un paillis pour couvrir la terre. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des feuilles mortes, des fleurs fanées et autres pour donner un air de sous-bois. Vérifiez toutefois si les feuilles et fleurs sont pourries et enlevez-les si besoin est.

publicité

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.