Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Pôle emploi crée la polémique après avoir organisé une soirée à un coût exorbitant !

Pôle emploi crée la polémique après avoir organisé une soirée à un coût exorbitant !

Pôle Emploi crée la polémique après avoir organisé une soirée onéreuse. De quoi agacer les bénéficiaires.

La soirée de Pôle Emploi au Stade de France aurait coûté 286 000 euros. Un évènement qui a été dévoilé au grand jour par les journalistes du Canard Enchaîné.

La soirée pôle emploi a fait des vagues

Dernièrement, Le Canard Enchaîné avait révélé l’existence d’un soirée de Pôle Emploi au Stade de France. Un évènement durant lequel Pôle Emploi à débourser la somme colossale de 286 000 euros hors taxes. Il s’agissait en effet d’« un séminaire managers » sous le compte du contribuable. Bien évidemment, il n’en fallait pas plus pour mettre en colère le public. « C’est de l’argent public qui devrait être consacré à l’accompagnement des demandeurs d’emploi ? » avait déclaré un syndicaliste.

De plus, en ce moment, les chômeurs sont touchés par une réforme. En effet, les allocations vont baisser de 17 % pour des millions de Français. Face à la situation, la direction régionale de Pôle Emploi tente de standardiser cette soirée. Selon ses dires, cet évènement est conforme en région parisienne avec un prix de 260 euros hors taxes par invité. Le Canard enchaîné estime alors que cette fête aurait coûté la somme de 286 000 euros hors taxes vu qu’il n’y avait pas moins de 1000 invités.

Les demandeurs d’emploi sont au plus mal

La soirée de Pôle Emploi est débattue après qu’un autre incident avait été au-devant de la scène. En effet, ce sont les données personnelles de plus d’un million de chômeurs qui ont été hackées. C’est un hacker qui avait révélé cette information sur un forum spécialisé. « Je vends une base de données liée au site français de recherche d’emploi pole-emploi.fr », avait-il affirmé.

Apparemment, il met en vente le fichier avec les données de 1,2 million de demandeurs d’emploi à 1000 dollars. Pour l’instant, une enquête est en cours pour savoir si ces données sont vraiment en vente. Le hacker en question est bien connu de tous.

Une chose est sure, les personnes dont les données sont dans ce fichier risquent d’attirer les arnaqueurs. Les demandeurs d’emploi sont loin d’être ravis par cette situation. De plus, un décret permet aux agents de Pôle Emploi l’accès à certaines informations personnelles. C’est Capital qui fait part de la bonne nouvelle. « Un décret permet à Pôle emploi d’obtenir certaines informations sur les demandeurs d’emploi auprès de leur établissement bancaire, de leur fournisseur d’énergie ou encore de leur opérateur de téléphonie », avait dévoilé l’émission.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Le gouvernement lance l’alerte sur cette nouvelle arnaque au colis partout en France

Le gouvernement lance l’alerte sur cette nouvelle arnaque au colis partout en France

Retraite : découvrez la plus GROSSE augmentation des retraites qui vous attend d’ici la fin 2024

Retraite : découvrez la plus GROSSE augmentation des retraites qui vous attend d’ici la fin 2024

Arnaque : UFC-Que choisir alerte sur cette nouvelle arnaque au paiement sans contact qui fait des ravages

Arnaque : UFC-Que choisir alerte sur cette nouvelle arnaque au paiement sans contact qui fait des ravages

Régime spécial de retraite : beaucoup de français peuvent bénéficier de ce régime spécifique, voici les conditions à respecter

Régime spécial de retraite : beaucoup de français peuvent bénéficier de ce régime spécifique, voici les conditions à respecter

Emploi : le recrutement des entreprises françaises sera en hausse cet été d’après ManpowerGroup

Emploi : le recrutement des entreprises françaises sera en hausse cet été d’après ManpowerGroup

Impôts 2024 : après les piscines, le fisc traque ces deux parties de la maison souvent non déclarées

Impôts 2024 : après les piscines, le fisc traque ces deux parties de la maison souvent non déclarées