Prix des carburants : Il se rend au travail à cheval pour réduire sa facture d’essence

Ce jeune homme décide de se rendre au travail à cheval pour réduire sa facture face à la hausse des prix des carburants. Détails.

Prix des carburants  Il se rend au travail à cheval pour réduire sa facture
© BRUT Media

Pour faire face à la hausse des prix des carburants, les usagers ne ménagent pas d’idées. Si certains décident d’opter pour la mobilité électrique, d’autres ressortent leurs bicyclettes. Pour sa part, Louis Geneix a fait le choix de chevaucher sa jument Eole pour faire les quelques kilomètres qui séparent son domicile de son lieu de travail.

La hausse des prix des carburants fait rage

La flambée des prix des carburants se fait ressentir depuis un certain temps. Face à la situation, les usagers ne chôment pas pour réduire leur facture d’essence. Pour sa part, Louis Geneix, un habitant de Lapte (Haute-Loire), a trouvé une solution incroyable pour lutter contre la hausse des prix des carburants. En effet, le jeune homme a eu la brillante idée de se rendre au travail en cheval. Une belle initiative économique et écologique puisque le jeune serveur cherche également à réduire son empreinte carbone.

En effet, si le jeune homme de 21 ans a décidé de troquer sa Clio contre sa jument Eole, c’est à cause de la hausse des prix des carburants. «La situation minquiète beaucoup. J’en étais arrivé à me demander si cela valait le coup d’aller travailler, si c’était rentable. J’ai déjà réduit mes trajets de voiture au strict minimum pour faire des économies», confie-t-il. Pour 35 heures hebdomadaires, Louis touche 1 200 euros nets. Ainsi, face à la flambée des prix des carburants, le cavalier a pris la décision radicale de se mettre au dos de son cheval pour aller travailler.

«120 euros sur un salaire, c’est énorme!»

« J’étais passé de 80 euros de gasoil à 120, 130 euros par mois. Et 120 euros sur un salaire, c’est énorme ! », explique-t-il. Alors que sa jument Eole lui coûte « 1500 euros par an » qu’il considère investir dans sa passion. Ainsi, même si les trajets sont plus longs « me rendre sur mon lieu de travail dure à peu près 1 heure et demie à cheval… contre douze minutes en voiture » confie Louis.

Cependant, bien que ce moyen de transport lui soit très bénéfique, Louis ne l’utilise que deux fois par semaine. La raison ? Pour la santé de sa chère Eole. Le jeune homme précise : « Pour ne pas trop user ses fers et ne pas trop l’user physiquement et mentalement ; parce que rester là à attendre que je sorte du travail, ça lui pèse ».

Joshua Dagueneet

Joshua Daguenet - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.