Radars : découvrez la marge d’erreur tolérée lorsque vous vous faites flasher

Lors d’un contrôle de radar pour excès de vitesse, une tolérance est appliquée à la vitesse réelle mesurée. Zoom sur les marges d’erreur des radars.

Radars  découvrez la marge d’erreur tolérée lorsque vous vous faites flasher
©Fotolia
publicité

Le radar a été mis en place il y a des années de cela pour traquer les automobilistes imprudents. Néanmoins, ces dispositifs ont une marge d’erreur qui est capable de tout faire basculer.

publicité

Le rôle du radar sur nos routes

Les accidents de la route se multiplient chaque année. En France, plusieurs routes sont soumises à la limitation de vitesse. De quoi sauver plus de vie. Les radars sont aussi présents pour sanctionner ceux qui ne respectent pas la limitation de vitesse. Mais la marge d’erreur de ces radars vient de susciter un débat. Comme bon nombre d’outils, cet appareil peut aussi présenter des petits soucis techniques. Des fois, cet appareil flashe des automobilistes qui n’ont pas commis d’effraction. Ainsi, le nombre de personnes ayant des amendes augmente grandement.

Il est à noter qu’il y a deux types de radars, ceux qui peuvent flasher au-dessous ou en dessous de la barre des 100 km/h. Pour les radars fixes qui flashent sous les 100 km/h, la marge d’erreur est de 5 km/h. Donc si vous roulez à 75 km/h, et que le radar contrôle les excès de vitesse sur une route limitée à 70 km/h, vous n’allez pas être sanctionné. Pour les radars embarqués, la marge d’erreur est bien plus importante. En dessous de 100 km/h, la marge d’erreur de ces radars sera de 10 km/h. Si vous roulez à 90 au lieu de 80, vous n’aurez pas droit à une verbalisation.

publicité

Les privilèges de ces dispositifs !

Il y a des styles de radars qui vont dénicher facilement les automobilistes qui sont en infraction. La marge d’erreur a quelques points positifs. Il permet en effet d’éviter de sanctionner les automobilistes qui ne sont pas en infraction. Il y en a qui sont flashé avec un grand excès de vitesse, mais sont sauvés par la marge d’erreur.

publicité

Quant au radar fixe, il est bien plus dangereux que les autres. Ce dispositif permet aux automobilistes de connaître sa position sur plusieurs années. Le radar embarqué est piégeur, car il est entrepris dans un véhicule qui parcourt les routes de sa région. Les automobilistes ne sont même pas conscients de sa présence. La marge d’erreur appliquée de 10 km/h évite aussi le retrait de permis.

publicité

Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .