Vous êtes ici : Accueil > Alimentation > Rappel produit urgent : ne consommez surtout pas ces avocats en vrac, ils sont bourrés de pesticides !

Rappel produit urgent : ne consommez surtout pas ces avocats en vrac, ils sont bourrés de pesticides !

Alerte conso urgent, des lots d’avocats en vracs vendus dans toute la France font l’objet d’un rappel produit. Pour cause, ils sont bourrés de pesticides.

Si vous avez acheté des avocats en vrac dans les derniers jours, attention ! Il se peut qu’ils soient contaminés par des pesticides dangereux pour votre santé. Voici ce que vous devez savoir.

Quels sont les avocats concernés par ce rappel produit?

Décidément, les alertes sanitaires font désormais partie intégrante de notre quotidien. En effet, il ne se passe pas un jour sans qu’un produit ne soit rappelé. Fort heureusement, la DGCCRF est là pour limiter les risques et veiller sur les consommateurs.

Ce vendredi 21 avril, ce sont des avocats vendus en vrac qui font l’objet d’un rappel produit dans toute la France. Effectivement, les contrôles sanitaires ont révélé une teneur trop élevée de pesticides dépassant les limites autorisées.

Les avocats rappelés sont de la variété Maluma Hass provenant d’Afrique du Sud. Ils ont été vendus en vrac sans marque dans les magasins Grand Frais et Fresh dans tout le territoire Français entre le 21 mars et le 26 mars 2023. Ces avocats ont été retirés de la vente suite à des contrôles sanitaires qui ont révélé la présence de chlorpyrifos-méthyle, un insecticide interdit en Europe depuis 2020.

Quels sont les risques pour la santé?

Outre le fait de polluer nos sols, les pesticides sont également nocifs pour notre santé. Pour sa part, le chlorpyrifos-méthyle est un pesticide neurotoxique qui peut avoir des effets néfastes sur le développement du cerveau, notamment chez les enfants et les femmes enceintes. Il peut aussi provoquer des troubles respiratoires, digestifs ou cutanés. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses), la dose journalière admissible de ce pesticide est de 0,01 mg par kilo de poids corporel. Or, les avocats rappelés contiennent jusqu’à 0,05 mg par kilo de chair, soit cinq fois plus que la limite autorisée. Ce qui en fait que ces avocats sont dangereux pour la santé des consommateurs.

Que faire si vous avez consommé ces avocats en rappel produit?

Alors, si vous avez ces avocats en vrac en rappel produit chez vous, Rappel conso recommande de ne plus les consommer. Vous pouvez d’ailleurs les rapporter en magasin, dans le point de vente le plus proche, pour bénéficier d’un remboursement. Dans de pareils cas, le ticket de caisse n’est pas indispensable.

Cependant, si vous avez consommé ces avocats, il faut être attentif aux symptômes. A savoir, maux de tête, nausées, vomissements, diarrhées, éruptions cutanées ou difficultés respiratoires. Dans ce cas, il est recommandé de consulter votre médecin traitant.

À propos de l'auteur, Laura Buys

Attirée depuis mon plus jeune âge par l'écriture, c'est avec un énorme plaisir que je participe à l'aventure Ferocee.com en tant que rédactrice. Passionnée de voyage et de mode, je me réjouis de partager avec vous mes différentes passions.

D’autres publications dans 

Un 88 est caché dans les 98 — les meilleurs vont la retrouver en moins de 15 secondes

Un 88 est caché dans les 98 — les meilleurs vont la retrouver en moins de 15 secondes

Épargne salariale : Découvrez comment récupérer les sommes de vieilles enveloppes ?

Épargne salariale : Découvrez comment récupérer les sommes de vieilles enveloppes ?

Calcul de la pension de retraite : les primes perçues par les salariés qui sont prises en compte

Calcul de la pension de retraite : les primes perçues par les salariés qui sont prises en compte

Test de QI : Voici comment trouver la tête du panda en moins de 10 secondes

Test de QI : Voici comment trouver la tête du panda en moins de 10 secondes

Agirc-Arrco : découvrez ce nouveau service gratuit offert par votre retraite complémentaire

Agirc-Arrco : découvrez ce nouveau service gratuit offert par votre retraite complémentaire

Taux du LEP : une mauvaise nouvelle pour les détenteurs de ce placement au 1er août 2024

Taux du LEP : une mauvaise nouvelle pour les détenteurs de ce placement au 1er août 2024