Vous êtes ici : Accueil > Astuces > Récemment retraités, ils voient l’un de leurs rêves s’effondrer complètement, c’est terrible !

Récemment retraités, ils voient l’un de leurs rêves s’effondrer complètement, c’est terrible !

Des retraités voient leurs rêves s’effondrer suite à un nouveau plan local d’urbanisme. Éric et Véronique Minil comme bon nombre de retraités voulaient vivre en banlieues. Ils voulaient construire une maison à Sainte-Marguerite-sur-Mer (Seine-Maritime). Il semblerait que le terrain des retraités n’est plus constructible. Ils font le choix de plaider leur cause auprès de la mairie.

Ces retraités voient leurs rêves s’effondrer

Ce terrain vide de 7 000 m² était un cadeau de mariage d’Éric et de Véronique. Vraisemblablement, c’était un cadeau venant des parents d’Éric Minil.  En effet, à cette époque, le terrain était encore constructible. Mais une fois qu’Éric fait une demande de certificat d’urbanisme, il est surpris d’apprendre que le terrain n’est plus constructible. Effectivement, les retraités voient leurs rêves s’effondrer. Il se tourne tout de même vers le Maire et les élus. Toutefois, il reste insatisfait de la réponse des municipalités. « On me refuse de construire alors que je suis le seul qui peut avoir un raccordement Veolia pour les eaux usées » déclare Éric. « Il s’agira de parcelle(s) pouvant résulter d’une ancienne zone agricole où une unique parcelle est restée vierge de constructions, de la démolition d’un édifice, ou encore d’un terrain vague » avait-il ajouté.

Or lors de la mise en place du PLU, le commissaire chargé de l’enquête avait affirmé que le train du couple était constructible. À cause de cette situation, il veut faire une réclamation concernant les certificats d’urbanisme. Ainsi comme bon nombre de retraités, ils voient leurs rêves s’effondrer. « Ce n’est pas à 80 ans que j’ai des projets, c’est aujourd’hui que je veux profiter après avoir assez bossé. On veut être tranquilles » confie d’Éric Minil. Ce dernier affirme que le délai d’un processus de recours en matière d’affaires publiques est assez long.

Une réponse qui est loin d’etre satisfaisante

« Comprendre à titre personnel leur frustration. Sur le fond, je suis d’accord avec M. Minil concernant ses parcelles. Mais c’est la loi, il faudrait changer la loi, ce n’est pas dans mon pouvoir, mais c’est celui des députés » révèle le maire de Sainte-Marguerite-sur-Mer, Olivier de Conihout.

D’ailleurs, ce dernier avoue que d’un point vu de l’urbanisme, la construction sur le terrain d’Éric et de Véronique est constructible. Malheureusement, leur terrain se trouve est sur la limite de la ZDU c’est à dire la zone déjà urbanisée. Par conséquent pour faire des constructions, il est nécessaire de faire des extensions. Pourtant, cela est bien contraire à la loin. « On ne peut pas aller à l’encontre de la loi », a terminé monsieur le maire. À première vue, ces retraités voient vraiment leurs rêves de construire une maison s’effondrer.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Les 6 appareils à débrancher pour économiser 30 % sur votre facture d’électricité

Réforme de l’allocation chômage : le temps qu’il faut travailler pour pouvoir en bénéficier

Épargne : ce placement est plus rentable que le Livret A dans certains départements, les concernés

Épargne : ce placement est plus rentable que le Livret A dans certains départements, les concernés

Attention, des Français sont privés d’eau potable chez eux : les 50 communes concernées

Attention, des Français sont privés d’eau potable chez eux : les 50 communes concernées

Grande distribution : découvrez les départements les moins et les plus chers de France

Grande distribution : découvrez les départements les moins et les plus chers de France

CAF : les conditions pour bénéficier de l’allocation aux adultes handicapés (AAH)