Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Réforme des retraites : le Sénat a voté le report de l’âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans

Réforme des retraites : le Sénat a voté le report de l’âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans

Depuis quelques mois, la réforme de retraite est au centre des débats. En effet, pour Emmanuel Macron, cette réforme est indispensable. Et selon lui, le meilleur moyen est de travailler plus longtemps qu’auparavant. Malgré de nombreuses contestations, le vote de l’article sur le recul de l’âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans a finalement été fait par le Sénat.

Le Sénat a procédé au vote de l’article sur le recul de l’âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans

La tension était à son comble à la chambre haute. Eliane Assassi, la cheffe des sénateurs communistes a donné des critiques. « Vous bâclez le débat », « la prétendue sagesse du Sénat en a pris un coup ». Et son homologue des Républicains Bruno Retailleau a rétorqué : « Jamais nous n’accepterons que vous mélenchonisiez le Sénat ». Malgré tous ces débats, le Sénat a finalement procédé au vote de l’article sur le recul de l’âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans. Il y a eu 201 voix contre 115 sur les 345 votants. La Première Ministre Elisabeth Borne a envoyé : « Je me réjouis que les débats aient permis de parvenir à ce vote ».

Les syndicats ne veulent rien lâcher

Même après ce vote de l’article sur le recul de l’âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans par le Sénat, l’intersyndicale ne veut rien lâcher. Et il veut même faire une nouvelle mobilisation samedi prochain. En outre, ils ont demandé à être reçus « en urgence » par le chef de l’Etat « pour qu’il retire sa réforme ». Ainsi, la Première Ministre a donné des réponses au Sénat. « La porte du ministre du Travail, Olivier Dussopt, reste toujours ouverte ». Et elle a ajouté que « le gouvernement est toujours prêt et ouvert au dialogue » et que c’est « dans la concertation et dans le dialogue que ce texte a été construit ».

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a donné des explications. « Le Président de la République respecte les institutions (…) aujourd’hui, c’est le temps parlementaire qui a cours ». Et une source gouvernementale a mentionné quelques remarques aussi. « Ce serait une erreur si le président recevait » les syndicats, qui « veulent re-personnaliser le débat autour de +pour ou contre le président+ ». Et que « le président n’a pas à entrer là-dedans ».

À propos de l'auteur, Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.

D’autres publications dans 

Cumul emploi-retraite : comment concilier travail et pension suite à la dernière réforme

Cumul emploi-retraite : comment concilier travail et pension suite à la dernière réforme

Le champ magnétique du Soleil va s’inverser, cela va impacter de manière positive la Terre

Le champ magnétique du Soleil va s’inverser, cela va impacter de manière positive la Terre

Retraite : les âges de départ du Nouveau Front populaire et du RN concernant les carrières longues

Retraite : les âges de départ du Nouveau Front populaire et du RN concernant les carrières longues

Impôt sur le revenu 2024 : Voici la date du virement de la DGFiP

Impôt sur le revenu 2024 : Voici la date du virement de la DGFiP

La face cachée des tomates marocaines vendues en Europe : des conditions de travail difficiles

La face cachée des tomates marocaines vendues en Europe : des conditions de travail difficiles

700 000 retraités vont faire face à une augmentation de leur pension Agirc-Arrco, combien vous allez toucher en plus

700 000 retraités vont faire face à une augmentation de leur pension Agirc-Arrco, combien vous allez toucher en plus