Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Réforme des retraites : « Mettre un projet de loi, ça n’existe pas », indique Elisabeth Borne avant sa rencontre avec les syndicats

Réforme des retraites : « Mettre un projet de loi, ça n’existe pas », indique Elisabeth Borne avant sa rencontre avec les syndicats

Après qu’Emmanuel Macron lui a confié pour mission d’ élargir la majorité. La Première ministre a invité à Matignon cette semaine et la semaine prochaine les chefs de partis et des groupes parlementaires. En effet, la semaine prochaine Elisabeth-Borne a une rencontre avec les syndicats. Explications.

Elisabeth-Borne : sa rencontre avec les syndicats

Elisabeth Borne s’est « réjouie », vendredi 31 mars. En effet, l’intersyndicale, dont la CGT et sa nouvelle patronne Sophie Binet, accepte de la rencontrer à Matignon, la semaine prochaine. Une rencontre au cours de laquelle Elisabeth-Borne abordera le sujet de la réforme des retraites avec les syndicats. Mais la Première ministre refuse toujours l’idée de suspendre le texte, comme le réclament les syndicats. « Mettre un projet de loi en pause, ça n’existe pas », a-t-elle insisté devant les lecteurs des journaux. « On ne peut pas faire de pause quand on a un projet de loi qui a été voté. Il est en cours d’examen devant le Conseil constitutionnel. Mais moi je suis à l’écoute et chacun aura l’occasion d’exprimer ses positions lors de cette rencontre ».

« Evidemment, les organisations syndicales aborderons la réforme des retraites. Moi, je suis à l’écoute et je me réjouis que l’intersyndicale réponde à mon invitation », a ajouté Elisabeth Borne. « On a énormément de sujets, vous savez, à aborder, sur les parcours professionnels, sur la prévention de la pénibilité. Tous ces sujets sont sur la table. »

La date de la conférence

La cheffe du gouvernement a par ailleurs félicité Sophie Binet pour son élection à la tête de la CGT. La rencontre d’Elisabeth-Borne avec les syndicats est prévue le 05 avril 2023 à Matignon. L’intersyndicale unie veut exiger le retrait de la réforme des retraites.

Elisabeth Borne a également déploré que « certains » partis politiques « fassent le choix du refus du dialogue ». La France insoumise et le Parti communiste ont décidé de ne pas se rendre la semaine prochaine à Matignon. « Quand on voit les difficultés auxquelles notre pays est confronté, auxquelles les Français peuvent être confrontés. Je pense que la responsabilité c’est de s’écouter, de dialoguer, de construire ensemble des réponses pour les Français et pour notre pays. En tout cas c’est ce à quoi moi je m’emploie », juge-t-elle.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Fini le vinaigreAcide citrique éliminer calcaire bouilloire blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Fini le vinaigre blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz... Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz… Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

"On m'a condamnée à mort" : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement

« On m’a condamnée à mort » : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement