Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Report de la visite de Charles III : la frustration au Royaume-Uni

Report de la visite de Charles III : la frustration au Royaume-Uni

Les Britanniques ne sont pas surpris par le report de la visite d’État de Charles III, prévue fin mars en France. Les images des heurts en marge des manifestations contre la réforme des retraites, jeudi 23 mars, ont tourné en boucle sur les chaînes du Royaume-Uni.

Charles III : le report de sa visite en France

Le report de la visite d’État de Charles III en France est dû à l’annonce d’une nouvelle journée d’action nationale. Les manifestants sont contre la réforme des retraites. Et c’est un coup dur porté à l’opération de relance de l’Entente cordiale post-Brexit, que ce voyage devait symboliser. Si l’annonce a été faite conjointement par l’Élysée et Buckingham Palace. C’est la France qui a demandé à Londres d’ajourner le premier périple du nouveau souverain à l’étranger, selon un communiqué du 10 Downing Street. Cette décision de Paris porte un rude coup à l’image de la France au Royaume-Uni. Tout d’abord, pareil report est une première dans l’histoire des voyages officiels de monarques britanniques à l’étranger. Depuis son annonce à grand fracas, la tournée franco-allemande avait mobilisé les ressources du Palais comme de l’ambassade britannique en France. Un nombre record de conseillers du roi avait effectué la mission de reconnaissance des lieux.

Le report de la visite de Charles III en France a créé un scandale. Vue du Royaume-Uni, la décision française est incompréhensible. Comme l’indique au Point un journaliste accrédité à la cour, qui aurait dû couvrir la visite. « La royauté britannique ne renonce jamais face à la populace. On continue comme si de rien n’était ». Supposons qu’au lieu de célébrer la renaissance de l’Entente cordiale. La presse britannique va pouvoir à nouveau s’adonner à son jeu favori. C’est le « French bashing » (« dénigrement français ») en dénonçant la pusillanimité du président de la République. Pourquoi ne pas maintenir le déplacement à Paris quitte à faire des ajustements de sécurité et à sacrifier Bordeaux ? The Daily Mail donne le ton des éditoriaux de demain en évoquant « une humiliation pour Emmanuel Macron et pour la France ».

La réaction de la famille royale

La déception est d’autant plus grande à Buckingham Palace pour le report de la visite de Charles III en France. Malgré sa francophilie, le roi, président du Commonwealth, aurait préféré effectuer son premier voyage officiel à l’étranger dans la grande famille d’Outre-mer. Il souhaitait combattre les velléités républicaines dans plusieurs des quatorze pays membres dont il est le souverain. Le Premier ministre, Rishi Sunak, lui a imposé la France et l’Allemagne dans le cadre du rapprochement entre Londres et l’Union européenne post-Brexit.

Enfin, même s’il parle couramment l’allemand, Charles III n’a guère d’atomes crochus avec la patrie de ses ancêtres Hanovre-Saxe-Cobourg. Le déplacement à Berlin ne vaut pas une visite en France, où il s’est déjà rendu à trente-quatre reprises. Reste à fixer une nouvelle date pour sa venue dans l’Hexagone. L’agenda est déjà très chargé. Il doit se rendre auparavant aux États-Unis et dans le Commonwealth. De l’avis général, Londres pourrait plutôt inviter Emmanuel Macron en visite officielle au Royaume-Uni. Il est, avec François Hollande, le seul président de la Ve République à n’avoir pas eu droit à cet honneur.

À propos de l'auteur, Laura Buys

Attirée depuis mon plus jeune âge par l'écriture, c'est avec un énorme plaisir que je participe à l'aventure Ferocee.com en tant que rédactrice. Passionnée de voyage et de mode, je me réjouis de partager avec vous mes différentes passions.

D’autres publications dans 

Excellente nouvelle pour les retraités Agirc-Arrco : l’aide de 300 € est disponible ! Découvrez les conditions à remplir

Excellente nouvelle pour les retraités Agirc-Arrco : l’aide de 300 € est disponible ! Découvrez les conditions à remplir

Banque d’Algérie et marché noir : voici le cours de dinars ce lundi 24 juin

Banque d’Algérie et marché noir : voici le cours de dinars ce lundi 24 juin

Retraite : le RN promet un retour à l’âge légal à 62 ans… mais à quelle vitesse ?

Retraite : le RN promet un retour à l’âge légal à 62 ans… mais à quelle vitesse ?

Seuls les plus observateurs peuvent trouver 3 différences entre les images d’un homme qui travaille en 11 secondes !

Seuls les plus observateurs peuvent trouver 3 différences entre les images d’un homme qui travaille en 11 secondes !

Trop de parents ne réclament pas les 620 euros d’avantage fiscal obtenu grâce à leur enfant

Trop de parents ne réclament pas les 620 euros d’avantage fiscal obtenu grâce à leur enfant

Arnaque à l’IA : le site Booking lance l’alerte avant les vacances

Arnaque à l’IA : le site Booking lance l’alerte avant les vacances