Retraite à 65 ans : cette réforme annoncée par le président Macron pourrait être dangereuse

La retraite est un sujet qui est toujours remis sur la table à chaque nouveau mandat présidentiel. Pour sa part, Emmanuel Macron veut faire de réforme des retraites. Il veut que le départ en retraite soit repoussé à 65 ans. Un projet qui présente de forts risques.

Retraite à 65 ans cette réforme annoncée par le président Macron pourrait être dangereuse
© JOHN THYS / POOL / AFP
publicité

Lors de la présentation de son nouveau mandat présidentiel, Emmanuel Macron avait présenté son projet concernant la retraite. Au lieu de 62 ans, il veut que l’âge de départ à la retraite soit à 65 ans.

publicité

La réforme de retraite, une mauvaise idée ?

Un projet qui a fait polémique, car bon nombre de personnes ont voulu donner leur avis sur ces propos. Il y en a même des candidats à la présidence qui ont fait part de leur avis.

François Hommeril en a fait de même lors de son entretien sur France info. « Cette réforme n’est pas nécessaire, elle est dangereuse », avait-il déclaré. En même temps, il avait critiqué l’initiative de tous les autres candidats de mettre en place une réforme des retraites. « Le Conseil des orientations des retraites, nos collègues qui siègent dans les différents conseils d’administration. Notamment, ceux des retraites complémentaires savent très bien qu’il n’y a pas de problématique d’équilibre financier à moyen et long terme sur les retraites, les régimes ne sont pas en danger », avait confié François Hommeril. Ainsi, ce dernier avait présenté pourquoi ce projet met en danger les organismes et les entreprises. Vraisemblablement, cela va avoir des conséquences lourdes sur les trésoreries.

publicité

« Je suis très à l’aise pour le dire, parce que la CFE-CGC a, par le passé, reconnu et d’une certaine façon accompagné les autres réformes qui ont été faites et qui ont été lourdes en termes de conséquences », avait-il affirmé.

Une divergence d’opinions

Mais François Hommeril, président de la CFE-CGC, ne voit vraiment pas Emmanuel Macron d’un bon œil. D’ailleurs, il est vraiment contre le soutien à ce candidat. À l’annonce de cette réforme des retraites, un autre membre de l’Assemblée veut soutenir le président sortant. Cette personne n’est autre que Richard Ferrand. Il avait déclaré que l’âge de retraite des Français et Françaises va atteindre les 65 ans en 2032. À cause de cette réforme, il est possible à partir de 40 ans d’investir dans des formations et des reconversions professionnelles. Un avis que François Hommeril est loin de partager.

publicité

« Tout cela c’est de la fumisterie : aujourd’hui, le taux de chômage des plus de 55 ans est deux fois supérieur à l’ensemble de la population. Au-delà de 58 ans, quand on est sans emploi, on n’a quasiment aucune chance de retrouver un travail », avait-il avoué. À un mois et demi de l’élection, le sujet de la retraite continue de faire la polémique.

publicité

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.