Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Retraite : quelle est la limite du montant de la pension de base et combien peut-on toucher au maximum ?

Retraite : quelle est la limite du montant de la pension de base et combien peut-on toucher au maximum ?

Sachez qu’il y a une limite du montant des pensions de base. Mais à combien s’élève-t-il exactement ? Retrouvez la réponse ci-dessous.

Limite du montant des pensions de retraite de base : tout savoir

Une fois arrivé à terme de sa carrière professionnelle, on perçoit la pension de retraite qui est déterminée selon tout ce que nous avons accompli durant ces dernières années. Parmi ces pensions, il y a donc la retraite de base.

La pension de base qui est attribuée aux ex-salariés du secteur privé ne doit d’ailleurs pas dépasser un certain seuil. C’est la Cnav qui prend en charge son versement. Son calcul est basé sur les 25 meilleures années de votre carrière professionnelle.

En ce qui concerne le montant, il est de l’ordre de 50% du plafond de la Sécurité sociale. Celle-ci s’élève à 43 992 euros par an, pour cette année 2023. Et vous le savez certainement, quand on parle de plafond, on pense tout de suite à une limite.

Ainsi, en faisant un calcul rapide, en divisant par deux le plafond annuel, on obtient un montant de 21 996 euros sur un an. Ce qui équivaut à 1 883 euros par mois. Ainsi, le montant des retraites de base ne doit pas dépasser les 1 883 euros brut par mois.

Ce chiffre, on le compare avec le montant moyen de la pension de retraite, mais au niveau global il est de 1 531 euros par mois.

Comment atteindre la limite du montant des pensions de base ?

Bien évidemment, ce n’est pas tous les retraités qui peuvent atteindre cette somme maximale de la retraite de base. Car comme vous le savez déjà, le montant varie d’une personne à l’autre, selon ce qu’a accompli l’individu durant toute sa carrière.

Ainsi, pour pouvoir bénéficier de cette somme maximale de la retraite de base de 1 883 euros, il faut avoir bénéficier d’un salaire annuel supérieur ou égal à 35 660 euros, durant 25 ans.  Ce qui représente 3 000 euros par mois, ou beaucoup plus.

Des majorations appliquées dans certains cas

Normalement, on ne doit pas dépasser le montant maximal des pensions de base, mais il n’empêche qu’il y a tout de même des exceptions. En effet, dans certains cas, il est possible de bénéficier d’une augmentation.

Par exemple, ceux qui ont atteint ce plafond peuvent bénéficier de la revalorisation prévue à partir du 1er janvier 2024. Ainsi, ils verront leurs retraites de base augmenter, comme tous les autres bénéficiaires de cette pension.

Mais ce n’est pas tout puisqu’il existe des conditions pour profiter d’une majoration. Ce qui permet donc de dépasser le plafond. Par exemple, si vous choisissez de continuer de travailler, alors vous toucherez une augmentation de 1,25% chaque trimestre.

De même, les parents qui ont trois enfants peuvent aussi bénéficier d’une majoration de 10%. Pareillement pour les personnes invalides ayant besoin d’aide. Dans ce cas-là, la majoration peut aller jusqu’à 40%.

Qui des retraites complémentaires qui s’ajoutent à la pension de base ?

Sachez que la pension de base n’est pas la seule pension dont peuvent bénéficier les travailleurs du secteur privé. Ils peuvent également être éligible à la retraite complémentaire, comme Agirc-Arrco. Néanmoins, pour pouvoir en bénéficier une fois à la retraite, il faut remplir toutes les cotisations nécessaires.

Et la bonne nouvelle est que la pension complémentaire de l’Agirc-Arrco va augmenter. Enfin, suite à leurs négociations, les partenaires sociaux ont finalement fixé la revalorisation de ces pensions.

Ainsi, les retraites complémentaires seront revalorisées à 4,9%, au niveau de l’inflation. Et ce petit changement est appliqué depuis le 1er novembre 2023. De ce fait, les retraités constateront donc une hausse de leur retraite complémentaire à partir de maintenant.

Durant ces négociations qui ont duré plusieurs jours, les partenaires sociaux ont aussi évoqué l’avenir du bonus/malus. Ainsi, le malus, qui minorait de 10% la retraite des seniors, va être supprimé à compter du 1er décembre 2023.

Néanmoins, cela ne concerne que les nouveaux bénéficiaires pour le moment. Ceux qui subissent déjà cette décote devront attendre encore un peu avant que le malus ne disparaisse de leur pension.

En outre, il est important de se renseigner au sujet de nos pensions, surtout si on approche l’âge du départ. Après tout, c’est ce qui va nous permettre de subvenir à nos besoins une fois à la retraite. Il est donc crucial de s’informer sur vos retraites dès maintenant. Ceux qui ont déjà quitté le monde du travaille doivent aussi se tenir au courant de tout changement qui peut survenir.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Top 14 – ‘Crèmes catalanes’: retour sur l’entretien exclusif avec Franck Azéma, Patrick Arlettaz et David Marty

Top 14 – ‘Crèmes catalanes’: retour sur l’entretien exclusif avec Franck Azéma, Patrick Arlettaz et David Marty

AAH, RSA, prime d’activité : ce qu’il faut savoir sur la solidarité à la source

AAH, RSA, prime d’activité : ce qu’il faut savoir sur la solidarité à la source

Législatives anticipées : Marion Maréchal se détourne d’Éric Zemmour et appelle à soutenir des candidats RN

Législatives anticipées : Marion Maréchal se détourne d’Éric Zemmour et appelle à soutenir des candidats RN

Impôt déclaration revenus échéances fiscales juinsur le revenu, taxe foncière… découvrez 3 dates à absolument connaitre d’ici la fin juin

Impôt sur le revenu, taxe foncière… découvrez 3 dates à absolument connaitre d’ici la fin juin

Bonne nouvelle pour ces retraités qui auront droit à un régime spécial, les concernés

Bonne nouvelle pour ces retraités qui auront droit à un régime spécial, les concernés

Taxe foncière : la mauvaise nouvelle attend les propriétaires pour l’année 2024

Taxe foncière : la mauvaise nouvelle attend les propriétaires pour l’année 2024