Retraite à taux plein : découvrez le bonus que vous pouvez obtenir par trimestre supplémentaire

Vous souhaitez optimiser votre pension de retraite à chaque trimestre supplémentaire travaillé? Découvrez comment se calcule ce « bonus » à la retraite à taux plein.

Retraite à taux plein  découvrez le bonus que vous pouvez obtenir par trimestre supplémentaire
© GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO

Il n’est pas rare de voir qu’une personne a atteint le nombre de trimestres suffisants pour bénéficier d’une retraite à taux plein, mais elle souhaite maximiser sa pension. Voici alors le bonus qu’il peut obtenir par trimestre supplémentaire.

Retraite à taux plein : combien vous rapportent chaque trimestre supplémentaire?

Certaines personnes décident de continuer à travailler malgré l’âge l’égale atteinte afin de bénéficier d’un bonus sur leur pension de retraite de base. En effet, chaque trimestre supplémentaire à travailler et cotiser va optimiser la pension de retraite. Pour cela, certains vont faire le maximum afin de pouvoir en profiter. Selon le magazine Planet, cette décision se fait de plus en plus fréquente. Ainsi, on vous dévoile comment calculer la valeur de chaque trimestre de plus, une fois l’objectif de la retraite à taux plein est atteint.

 

Le calcul de la retraite est plus complexe, contrairement à ce que l’on pense. En effet, si une formule de base existe, il faut aussi prendre en compte de nombreuses exceptions. Par exemple, faut-il compter les périodes de chômage de la même manière que les arrêts maladie ? Ou comment compte-t-on les périodes de congés parentaux ? Cependant, pour comprendre le calcul générique, il faut d’abord se référer aux années de naissance des administrés. La raison, tous les trois ans, le nombre de trimestres requis pour bénéficier de sa retraite à taux plein changent. Notamment, il augmente.

  • Pour les personnes nées en 1958, 1959,196 0 : il faut avoir validé 167 trimestres. Soit avoir cumulé 41 ans et 9 mois de cotisations.
  • Pour les personnes nées en 1961, 1962,196 3 : il faut avoir validé 168 trimestres. Soit avoir cumulé 42 ans de cotisations.
  • Pour les personnes nées en 1964, 1965,196 6 : il faut avoir validé 169 trimestres. Soit avoir cumulé 42 ans et 3 mois de cotisations.
  • Pour les personnes nées en 1967, 1968,196 9 : il faut avoir validé 170 trimestres. Soit avoir cumulé 42 ans et 6 mois de cotisations.
  • Pour les personnes nées en 1970, 1971, 1972 : il faut avoir validé 171 trimestres. Soit avoir cumulé 42 ans et 9 mois de cotisations.
  • Pour les personnes nées en 1973 et après : il faut avoir validé 172 trimestres. Soit avoir cumulé 43 ans de cotisations.

La majoration de sa pension de retraite

Pour pouvoir calculer la pension de retraite d’un salarié dans le privé, il faut utiliser la formule suivante indiquée sur le site du Service public :

  • Revenu annuel moyen x Taux de la pension x (Durée d’assurance au régime général limitée à la durée d’assurance pour obtenir une pension taux plein [selon votre année de naissance]/Durée d’assurance pour obtenir une pension à taux plein)

Quant au calcul du taux de la pension, il faut prendre en compte ces trois critères suivants :

  • La durée d’assurance vieillesse (tous les régimes de base confondus)
  • Les éventuelles périodes reconnues équivalentes
  • L’âge auquel vous demandez votre retraite

Enfin, la retraite à taux plein est égale au maximum à 50 % du taux si l’une des deux conditions suivantes est remplie :

  • Remplir la condition de durée d’assurance (tous régimes de base confondus) qui permet de bénéficier du taux plein
  • Atteindre l’âge qui permet de bénéficier du taux plein automatique

Si ces conditions ne sont pas remplies, votre pension de retraite sera minorée, ou majorée. En tout cas, chaque trimestre supplémentaire majore votre pension de retraite de 12,5 %.

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.