Retraite à taux plein : les trimestres à contribuer, âge… tout ce que vous devez savoir cette année

La méthode de la retraite est parfois difficile à comprendre. Mais heureusement, l’un de nos collègues nous a donné un coup de main. Nous ne vous cachons plus rien, découvrez !

Retraite à taux plein  les trimestres à contribuer, âge… tout ce que vous devez savoir cette année
© iStock

De nos jours, la méthode de la retraite prend en considération beaucoup de choses, en particulier, l’application d’un bon nombre de trimestres. Néanmoins, pour réussir à obtenir une retraite à taux plein. Si ce n’est pas le fait, les personnes ont un affaiblissement sur la somme. En revanche, si vous avez franchi le nombre de trimestres, vous obtenez plus que vous ne l’aviez envisagé. Donc, voici toutes les informations concernant le principe des trimestres.

Retraite à taux plein : comment ça se passe exactement ?

Un trimestre de retraite s’accorde à trois activités, mais peut être classé dans trois groupes différents. Sachez que lorsque vous touchez l’âge valide, il vous faut un bon nombre pour pouvoir obtenir une retraite à taux plein. En effet, cela va dépendre de votre âge et de votre travail.

Les différents types de trimestres  

  • Les trimestres cotisés

Les trimestres cotisés évoquent les trimestres travaillés dont vous avez cotisé à la caisse de retraite. Mais un trimestre cotisé ne signifie toujours pas un trimestre accordé.

  • Les trimestres validés

Depuis 2014, une nouvelle règle force à travailler un bon nombre de temps pour confirmer un trimestre travaillé. Cela décrit une rémunération minime de 150 fois le taux horaire brut du SMIC par mois au 1er janvier de l’année touchée. Afin que le trimestre soit accordé, il faut que le salaire reçu soit supérieur ou équivaut à 600 fois le SMIC horaire brut.

  • Les trimestres assimilés

Les trimestres assimilés veulent dire que ce sont des trimestres non cotisés ou non travaillés. Toutefois, la personne peut toujours leurs créditer. Prenons exemple, un moment de chômage, maladie, congé maternité ou parental. Si vous avez éduqué des enfants, vous avez la possibilité d’avoir une augmentation de trimestres. C’est semblable si vous avez un enfant qui souffre d’un handicap ou si vous êtes forcés de vous charger d’un adulte malade.

Un trimestre de retraite confirmé, ça vaut combien ?

Pour pouvoir valider un trimestre, il faut d’abord avoir obtenu une rémunération de 6 288 euros au 1er octobre 2021, qui est équivalent à 600 x 10,48 euros. Un seul salaire de 6 288 euros sur l’année ne permet pas d’accorder 4 trimestres. L’Assurance Vieillesse a le même point mensuel que la Sécurité Sociale qui est de 3 428 euros pour l’année 2021. Depuis la crise sanitaire, il y a eu quelques modifications en vue de l’activité partielle.

Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.