Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Retraite : découvrez le taux de la CSG pour l’année 2024 ?

Retraite : découvrez le taux de la CSG pour l’année 2024 ?

Le taux de la CSG est basé sur l’inflation. À quelle hauteur va-t-elle toucher les retraités en 2024 ?

Bon nombre de personnes ont envie de connaitre l’exonération du taux de la CSG sur les retraités en 2024. C’est un taux qui est calculé sur l’inflation.

La contribution sociale généralisée (CSG)

La contribution sociale généralisée (CSG) est un prélèvement social pour le financement de la protection sociale. Effectivement, cette taxe est retirée sur les revenus d’activité et les revenus de remplacement (pension retraite, allocation chômage, par exemple). Elle touche aussi les revenus du patrimoine et les revenus de placements. La contribution sociale généralisée (CSG) avait été mis en place par la loi de finances pour 1991. Ainsi elle est même inscrite dans le Code de la sécurité sociale. Notant que c’est un impôt assis sur l’ensemble des revenus des personnes résidant en France. La contribution sociale généralisée touche :

  • Les revenus d’activité (salaires, primes et indemnités diverses…) ;
  • Les revenus de remplacement (pensions de retraite, allocations chômage, indemnités journalières…) ;
  • Les revenus du patrimoine (revenus fonciers, rentes viagères…) ;
  • Les revenus de placement (revenus mobiliers, plus-values immobilières…) ;
  • Les sommes engagées ou redistribuées par les jeux.

Elle est prélevée à la source sur la plupart des revenus, à l’exception des prestations sociales et familiales. Ainsi, elle est recouvrée par les Urssaf pour la partie revenus d’activité et par l’administration fiscale pour la partie revenue du patrimoine.

Une grande évolution

À première vue, la CSG a pour but de diversifier le mode de financement de la protection sociale. Avant la création de cet impôt, elle reposait seulement sur les cotisations sociales. Ce système a fait face à des contestations suite à :

  • Un alourdissement du coût du travail ;
  • Un problème d’efficacité et de justice du prélèvement, qui ne pesait que sur les revenus du travail ;
  • Un manque de légitimité, car seuls les salariés cotisaient.

Or avec le temps, la sécurité sociale s’est généralisée à tous les résidents en France et le rendement de la CSG est important (plus de 100 milliards d’euros chaque année).

Le calcul du taux

La Contribution sociale généralisée (ou CSG) touche les retraités fiscalement domiciliés en France. Bien évidemment, chaque année, son taux connait une réévaluation. Avec l’inflation grandissante, le revenu fiscal de référence a été notamment revalorisé de 1,6 % pour 2023. Cela est dû à l’évolution des prix à la consommation (hors tabac) de 2021. Bon nombre de personnes se demandent quel sera le taux de la GSG pour l’année 2024. Notant qu’elle est calculée en prenant compte du nombre de parts de votre foyer. Il va aussi être basé sur votre lieu de résidence (Métropole ou départements d’Outre-mer sauf Mayotte) et de votre revenu fiscal de référence.

C’est le Centre national de transfert des données fiscales qui communique le taux de CSG à appliquer, aux caisses de retraite. Cependant le transfert aux institutions Agirc-Arrco présente toujours du retard. Depuis la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019, le franchissement du seuil de la CSG à taux réduit de 3,8% à un taux supérieur (6,6% ou 8,3%) et le passage du taux zéro de Casa au taux normal de 0,3% ne se feront que si le ménage fiscal dépasse deux années de suite le seuil du taux réduit du barème. Alors à quelle hauteur se fera l’exonération du taux du CSG pour les retraités en 2024 ?

L’exonération du taux de CSG CRDS sur les retraités en 2024 ?

Le taux médian ou le taux normal sont prélevés si le revenu fiscal de référence dépasse le seuil d’assujettissement à la CSG à taux réduit pendant 2 années consécutives. D’ailleurs, il n’y aura pas de lissage si on passe du taux zéro au taux de 3,8% ou du taux de 6,6 au taux de 8,3%. Notant qu’il y a quatre taux de CSG depuis 2019 :

  • le taux zéro (exonération)
  • le taux réduit (3,8 %)
  • le taux médian (6,6 %)
  • le taux normal (8,3 %)

Selon vos revenus, trois exonérations applicable sur votre retraite. En effet, il s’agit de la contribution sociale généralisée (CSG), la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) et la contribution de solidarité pour l’autonomie (Casa). Le taux d’exonération pour la CSG pour les retraités en 2024 sera de 8,30 %, de 6,60 % ou 3,80 %.

Ainsi le taux de prélèvement pour la CRDS est de 0,50 % et ce sera 0,30 % pour le taux pour la Casa est de 0,30 %. Le prélèvement se fera si vous payez la CSG au taux de 8,30 % ou de 6,60 %. Si vous souhaitez connaître votre taux de CSG en 2024, vous pouvez notamment vous tourner vers un simulateur sur le site de la Cnav.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Aide pour l'achat d'un vélo électrique : conditions, démarches et montant en 2024

Aide pour l’achat d’un vélo électrique : conditions, démarches et montant en 2024

Crédit immobilier : les régions où les banques réclament les plus gros apports

Crédit immobilier : les régions où les banques réclament les plus gros apports

La CAF la soupçonne de fraude et veut un remboursement de 22 500 € à une maman de sept enfants : "Je n'ai plus rien"

La CAF la soupçonne de fraude et veut un remboursement de 22 500 € à une maman de sept enfants : « Je n’ai plus rien »

Mauvaise surprise pour votre Livret A, les SCPI en alerte... Découvrez les 3 infos argent du jour

Mauvaise surprise pour votre Livret A, les SCPI en alerte… Découvrez les 3 infos argent du jour

Pension de réversion : les couples mariés sanctionnés par cette réforme en vue ?

Pension de réversion : les couples mariés sanctionnés par cette réforme en vue ?

Héritage : « Si je renonce à la succession, je paie quand même des impôts ? »

Héritage : « Si je renonce à la succession, je paie quand même des impôts ? »