Retraite et handicap : Voici les nouveautés liées à la nouvelle loi 2022

Depuis le début de l’année 2022, une réforme sur l’AHH a été mise en place. On vous dit tout dans les prochaines lignes.

Retraite et handicap  Voici les nouveautés liées à la nouvelle loi 2022
© Shutterstock
publicité

La réforme de l’AAH est entrée en vigueur au début du mois de janvier 2022. Cette aide est à l’origine du revenu aux personnes en situation de handicap. D’ailleurs, elle vient de subir une évolution.

publicité

La réforme sur l’AAH

Depuis la réforme de l’AAH, les revenus du conjoint sont pris en compte avec un abattement de 5 000 €. Aussi, il y aura un ajout de 1 400 € par enfant. De cette manière, une hausse de l’AAH de 110 et 120 euros sera alors applicable pour 140 000 ménages. Pour être bénéficiaire de cette aide, il faut avoir moins de 20 ans (ou au moins 16 ans pour un jeune émancipé). Si le demandeur dispose d’un handicap de 50 % à 79 %, il est ainsi possible de jouir de cette aide jusqu’à l’âge de départ à la retraite. Cependant, il y a des sommes à ne pas dépasser pour bénéficier de cette allocation. Le montant est de :

  • Personne seule sans enfant à charge : 10.843,20 €;
  • Personne habitant en couple sans enfant à charge : 19.626,19 € ;
  • Personne seule avec 1 enfant à charge : 16.264,8 € ;
  • Personne habitant en couple ayant 1 enfant à charge : 25.047,79 € ;
  • Personne seule avec 2 enfants à charge : 21.686,4 € ;
  • Personne habitant en couple ayant 2 enfants à charge : 30.469,39 € ;
  • Personne seule avec 3 enfants à charge : 27.108 € :
  • Personne habitant en couple ayant 3 enfants à charge : 35.890,99 € ;
  • Personne seule avec 3 enfants à charge : 32.429,6 € ;
  • Personne habitant en couple avec 3 enfants à charge : 41.312,59 € ;

Les conséquences de ces modifications sur la retraite

Depuis le 1er janvier 2017, les bénéficiaires de l’AAH liquidant leurs droits à la retraite peuvent percevoir l’allocation quand leur taux d’incapacité est égal ou dépasse 80 %. Ce procédé évite un transfert de dossier pouvant entraîner une perte d’argent. Tout le monde se demande ainsi s’il est possible de cumuler cette aide avec une autre. En effet, la majoration pour la vie autonome peut être un complément de l’AAH sous plusieurs conditions. Comme toucher cette aide à taux plein ou en complément d’une retraite, d’une pension d’invalidité ou d’une rente accident du travail. Ou encore, avoir un taux d’incapacité d’au minimum 80 ou toucher une aide au logement pour un logement indépendant. Sans oublier qu’il ne faut pas percevoir un revenu d’activité à dimension professionnelle propre.

publicité

publicité

Actuellement, le sujet sur le handicap se retrouve au centre de tous les débats. De son côté, Eric Zemmour avait révélé vouloir inclure les élèves handicapés dans les écoles. Des propos qui sont loin de faire l’unanimité auprès de nombreux hommes politiques. En effet, il est bien connu que les handicapés sont victimes des discriminations partout même dans le monde du travail. Mais des dispositions viennent d’être mises en place pour aider l’inclusion de ces personnes dans les entreprises avec des avantages fiscaux.

publicité

Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .