Retraite : la Cours des comptes montre enfin les erreurs dans les « pensions de retraite »

Selon un rapport des magistrats financiers, une retraite sur sept liquidées comportait une erreur en 2021, d’après le rapport de la Cour des comptes.

Retraite la Cours des comptes montre enfin les erreurs dans les « pensions de retraite »

Après le rapport fin mai sur l’exercice 2021 de la branche vieillesse de la Sécurité Sociale par la Cour des comptes, les magistrats financiers se sont aperçus que 1 retraite liquidée sur 7 contenait une erreur. Dans cet article, on va vous parler de ces erreurs dans les pensions de retraite.

Erreur dans les pensions de retraite

Même s’il y a eu une amélioration par rapport à l’année 2020, le taux d’erreurs dans les pensions de retraite reste beaucoup trop élevé pour notamment les sages de la rue Cambon. Car dans les 3⁄4 des cas, les erreurs sont le problème des assurés, cela les impacte même parfois jusqu’à leurs décès, sans trouver le moyen de solutionner l’erreur avant cela. Pour l’année 2021, la plupart des erreurs proviennent du calcul des retraites de base. Les causes de ces erreurs sont diverses : des trimestres de cotisations mal calculés, des employeurs faisant des déclarations erronées ou bien la mauvaise gestion des ressources des retraités avant l’attribution du minimum vieillesse.

La Cour des comptes déclare que “rapporté au montant des attributions de prestations au cours de l’exercice, soit 5,8 milliards d’euros, il implique un montant probable d’erreurs de l’ordre de 70 millions d’euros”. Le pourcentage d’erreur est varié selon les caisses régionales. Comme exemple, on Voit de fort taux d’erreurs dans les caisses de retraites de l’île de France. Par contre, le taux d’erreurs a diminué de 9 points dans les Hauts-de-France.

Les indépendants aussi sont victimes des erreurs

Contrairement aux autres, on a constaté une hausse du taux d’erreurs dans les pensions de retraite pour les indépendants. Cela est passé de 2,9% en 2020 à 3,9% en 2021. Le total des prestations versées s’élève à 173,5 millions d’euros, le montant théorique d’erreur serait d’à peu près 0,6 millions d’euros. Dans ce cas aussi, tout dépend de la caisse des retraites, et de la région.

Pour justifier cela, a Cour des comptes déclare qu’une “sensibilité particulière de la branche à l’évolution des effectifs d’agents, souvent réduits, affectés à cette mission et maîtrisant la liquidation des retraites des travailleurs indépendants”. Les conséquences de ces erreurs dans les pensions de retraites peuvent affecter les assurés jusqu’à la fin de leurs vies.

 

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.