Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Retraite : les espoirs et les craintes des Français sur le recul de l’âge de départ à la retraite à 65 ans

Retraite : les espoirs et les craintes des Français sur le recul de l’âge de départ à la retraite à 65 ans

Les français s’opposent au recul de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. Ils ont peur de la façon dont ils vont gérer la suite. Comment s’adapteront-ils si la réforme est adoptée ? Sont-ils plus ouverts à d’autres pistes ? Quelle sera leur stratégie d’épargne ? Pour répondre à ces questions, Odoxa pour Abeille Assurances a mené une enquête.

Les réponses de l’enquête

D’abord, les Français sous-estiment largement le nombre d’années qu’ils passeront à la retraite. Selon un sondage réalisé par Odoxa pour Abeille Assurances, ils considèrent que cette période va durer 18 ans en moyenne. De plus, les actifs âgés de 40 à 54 ans considèrent même que cette parenthèse sera encore plus courte (17 ans).

Or, selon les chiffres de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), les Français passent en moyenne 25 ans à la retraite. C’est 5 ans de plus que les habitants des 37 autres pays de la zone. Par ailleurs, l’âge effectif moyen de sortie du marché du travail en France (environ 61 ans) est le plus faible après celui de la République slovaque, et près de 4 ans plus bas que la moyenne OCDE, d’après le panorama des pensions 2019 publié par l’institution. En outre, les paramètres du système de retraite et les régimes spéciaux contribuent à limiter l’emploi après 60 ans, précise ce bilan comparatif. Les français pensent que le recul de l’âge de départ à la retraite à 65 ans aura des conséquences négatives.

Recul de l’âge de départ à la retraite à 65 ans

Tout d’abord, certains craignent les conséquences sur l’emploi du recul de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. « Reculer l’âge de la retraite, pour moi, c’est un peu une aberration, parce qu’aujourd’hui, il y a beaucoup de gens qui ont du mal à retrouver du boulot », relève un habitant rencontré au marché. « Les personnes qui travaillent et qui resteront un an de plus au boulot, elles ne dégagent pas d’ emplois pour les jeunes qui ont du mal à être embauchés », souligne une autre.

Ensuite, beaucoup s’interrogent aussi sur les méthodes employées par le gouvernement qui souhaite aller vite. « On veut toujours faire dans la précipitation », déplore une jeune Nantaise. « Je pense qu’il faudrait prendre le temps de se concerter vraiment ensemble pour trouver des solutions plus adaptées ». La réforme des retraites pourrait entrer en application dès 2023. Par conséquent, des mobilisations sont déjà prévues pour la contester. 

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

CAF : une nouvelle aide offerte aux parents en fin de mois

CAF : une nouvelle aide offerte aux parents en fin de mois

Une météo catastrophique pour le mois de juillet ? Voici à quoi s’attendre !

Un temps catastrophique pour le mois de juillet ? Voici à quoi s’attendre !

Compte à terme : une baisse des taux prévue, voici comment profiter des meilleurs rendements !

Compte à terme : une baisse des taux prévue, voici comment profiter des meilleurs rendements !

Cumul emploi-retraite : comment concilier travail et pension suite à la dernière réforme

Cumul emploi-retraite : comment concilier travail et pension suite à la dernière réforme

Le champ magnétique du Soleil va s’inverser, cela va impacter de manière positive la Terre

Le champ magnétique du Soleil va s’inverser, cela va impacter de manière positive la Terre

Retraite : les âges de départ du Nouveau Front populaire et du RN concernant les carrières longues

Retraite : les âges de départ du Nouveau Front populaire et du RN concernant les carrières longues