Sophie Davant photographiée à son insu : « Je le vis comme un viol »

Très récemment, un cliché de William Leymergie et de Sophie Davant a été partagé dans la presse.

Sophie Davant photographiée à son insu  « Je le vis comme un viol »
© BestImage
publicité

Très récemment, un cliché de William Leymergie et de Sophie Davant a été partagé dans la presse. Or il parait que l’animatrice d’Affaire conclue a du mal à vivre cette situation. D’ailleurs, elle a fait part de son ressenti sur Europe 1 ce jeudi 23 décembre dernier.

publicité

Un cliché qui a blessé au plus haut point l’animatrice

« Je ne m’en fiche pas du tout. Je le vis assez mal » avait déclaré Sophie Davant face à ce fameux cliché. Des propos que la présentatrice avait faits parts au micro d’Europe 1 lors de l’émission Club de l’hiver, ce jeudi 23 décembre dernier. Vraisemblablement, ses paroles faisaient référence à une photo prise à son insu. De plus, cette image a été mise en couverture de la dernière parution du magazine Voici. Sur la photographie, Sophie Davant était au restaurant avec son nouveau compagnon William Leymergie.

« À chaque fois, je le vis comme un viol, comme une intrusion dans ma vie privée. Mais bon, je ne vais pas m’empêcher de vivre pour autant », avait confié l’animatrice. À première vue, c’est un des clients du restaurant qui aurait pris la photo. « Ce n’est même plus fait sur la place publique. Cela veut dire que ce sont certainement des clients du restaurant qui ont pris des photos avec un téléphone portable et qui les ont vendues. Les temps ont vraiment changé », a affirmé Sophie Davant.

publicité

Sophie Davant et William Leymergie sont vraiment proches

Sophie Davant avait collaboré avec William Leymergie dans l’émission C’est au programme, en 1998. Effectivement, dans son ouvrage Ce lien qui nous lie, (Ed. Albin Michel), sorti en mai dernier, elle avait parlé de leur rencontre en 1989. D’ailleurs, l’animatrice avait qualifié leur rencontre d’être la plus importante. De plus, Sophie Davant avait aussi parlé de la famille de William Leymergie.

publicité

« J’ai eu le privilège extrêmement rare d’intégrer son cercle familial… De voir ses fils grandir et ses petits-enfants naître. J’ai même failli accoucher de mon fils sur le tapis de sa maison de campagne… Bref nous sommes et resterons très proches, à vie ! » avait-elle confié. Néanmoins, au tout début, ils ne se sont pas du tout appréciés. « William impressionne quand il a décidé de ne pas forcément vous mettre à l’aise ! Il a mis du temps à baisser la garde. Il a fallu amadouer et séduire le fauve blessé… » avait déclaré Sophie Davant.

publicité

Laura Buys

Attirée depuis mon plus jeune âge par l'écriture, c'est avec un énorme plaisir que je participe à l'aventure Ferocee.com en tant que rédactrice. Passionnée de voyage et de mode, je me réjouis de partager avec vous mes différentes passions.