Supermarché : Prix des produits, astuces des fabricants, L’UFC-Que Choisir fait le point sur l’augmantation de prix

En ce moment, l’inflation est à son comble et le prix des articles augmentent même dans les rayons de supermarché. Un choix des fabricants qui est loin de faire l’unanimité.

Supermarché : Prix des produits, astuces des fabricants, L’UFC-Que Choisir fait le point sur l'augmantation de prix
© Le Parisien

Il y a des astuces que les fabricants ont mises en place pour faire une augmentation de prix. De plus, ils obtempèrent aussi une modification de la qualité des produits. Il s’agit de downsizing, de shrinkflation ou de réduflation. Sans oublier la cheapflation.

Les astuces des fabricants pour l’augmentation du prix

Les fabricants ont fait le choix de mettre en place de stratégies pour faire face à l’inflation. En effet, parmi les astuces des fabricants pour faire une augmentation de prix, il y en a qui change la quantité du produit. Ainsi pour ce faire, ils mettent en rayon de nouveau format. Voilà pourquoi avant de se ruer sur ces nouveaux produits, il faut se concentrer sur le prix au litre ou au kilo.

Les fabricants usent aussi de plusieurs astuces pour faire face à l’augmentation des prix. Effectivement, il y a aussi le downsizing et la cheapflation depuis longtemps. Certes ces deux techniques vont beaucoup de répondre en ces temps d’inflation.

Une technique légale

Les fabricants justifient l’augmentation des prix suite à une amélioration du flacon ou de la recette. Cependant, il y en a qui garde le prix initial mais qui réduit la quantité du produit. Ces astuces des fabricants pour mettre en place une augmentation de prix sont diverses. Il y a aussi la substitution des composants d’un produit par une alternative moins chère. Néanmoins, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), affirme que cette pratique est légale.

« Elle n’est pas répréhensible à condition que les fabricants indiquent les changements de manière claire sur l’emballage et que les distributeurs mentionnent en rayon l’unité de mesure (au kilo, litre) » avait-elle déclaré. De son côté, la ministre déléguée aux PME, au commerce et à l’artisanat, Olivia Grégoire veut des contrôles plus stricts. « Si des pratiques commerciales trompeuses sont constatées, elles feront l’objet des suites appropriées (avertissement ou procès-verbal selon la gravité des faits) », avoue Olivia Grégoire.

Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .