Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Taxe d’habitation : dernier délai pour mettre au point le paiement sur votre résidence secondaire

Taxe d’habitation : dernier délai pour mettre au point le paiement sur votre résidence secondaire

Le 30 novembre était la date limite pour s’inscrire au prélèvement à l’échéance afin de payer la taxe d’habitation sur les logements habituels. Cela permet de déduire automatiquement l’impôt local de votre compte en banque le 27 décembre. Toutefois, cet impôt est payable le 15 décembre. A cause d’une réforme en 2018, la taxe d’habitation sur les résidences principales va disparaître de façon progressive. Plus de détails dans cet article.

Ceux qui doivent payer la taxe d’habitation cette année

D’abord, la taxe d’habitation est payée par tous, les locataires comme les propriétaires. Sauf cas d’exonération, ces derniers doivent en plus s’acquitter d’une taxe foncière. Puis, la taxe d’habitation au titre de la résidence principale sera supprimée pour tous en 2023. Au total, en 2023, « 24,4 millions de foyers bénéficieront de la suppression complète de cette taxe sur la résidence principale, pour un gain moyen de 723 euros par foyer par an », d’après un chiffrage de Bercy. Une réforme dont la mise en place est progressive. 80% des Français n’en ont pas payé du tout en 2020, après avoir bénéficié d’un allègement d’un tiers en 2018 puis de deux tiers en 2019. Les 6,8 millions de foyers restants doivent, eux, attendre 2023 pour que leur taxe d’habitation soit supprimée. Ils bénéficient cependant d’exonération partielle à partir de 2021 : 30% la première année et 65% en 2022.

Elle est toujours valide pour les résidences secondaires

Il faut savoir que la taxe d’habitation s’applique à toutes les habitations. Qu’il s’agisse de résidences principales ou de résidences secondaires, bien qu’elles ne soient pas habitées toute l’année. La suppression progressive de la taxe d’habitation ne concerne pas les résidences secondaires. Pour les propriétaires de ces résidences, vous allez continuer à vous acquitter de la taxe d’habitation au-delà de 2023.

En outre, elle est calculée en année, selon votre situation au 1er janvier de l’année d’imposition. Alors, en cas de déménagement au cours de l’année au titre de laquelle l’imposition est établie, c’est sur votre adresse au 1er janvier que sera calculée votre taxe d’habitation. Cette dernière prend en compte la valeur locative nette de l’habitation, c’est-à-dire la valeur locative cadastrale de l’habitation et de ses dépendances après abattements. Le montant de cette taxe est calculé en multipliant la valeur locative nette par les taux d’imposition déterminés par les collectivités territoriales. Enfin, ces derniers sont mis à jour chaque année.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Emploi : la Caisse d’Epargne dévoile une opération de recrutement avec 800 postes à pourvoir en Île-de-France

Emploi : la Caisse d’Epargne dévoile une opération de recrutement avec 800 postes à pourvoir en Île-de-France

Hausse des prix : ce qui va se passer dans votre supermarché préféré

Hausse des prix : ce qui va se passer dans votre supermarché préféré

Les tarifs des forfaits mobiles et des box internet connaissent une baisse en 2024, découvrez qui sont les moins chers

Les tarifs des forfaits mobiles et des box internet connaissent une baisse en 2024, découvrez qui sont les moins chers

Allocations familiales : voici comment réagir en cas de trop-perçus

Allocations familiales : voici comment réagir en cas de trop-perçus

Cumuler emploi et retraite : qui ont droit à ce dispositif et combien gagnent-ils ?

Cumuler emploi et retraite : qui ont droit à ce dispositif et combien gagnent-ils ?

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER