Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Taxe d’habitation supprimée : cette erreur à ne pas commettre lors de la déclaration de vos impôts !

Taxe d’habitation supprimée : cette erreur à ne pas commettre lors de la déclaration de vos impôts !

La suppression de la taxe habitation était une promesse du Président Emmanuel Macron. En effet, depuis le 1er janvier 2023, plus aucun ménage ne paiera de taxe d’habitation sur leur résidence secondaire. Mais attention ! Cette suppression a conduit la Direction générale des Finances publiques à mettre en place une nouvelle démarche, sur une plateforme qu’il ne faudra surtout pas ignorer. On vous en apprend plus à ce sujet dans cet article.

Qui sont les personnes qui devront payer la taxe d’habitation sur leur résidence secondaire ?

Depuis le 1er janvier 2023, plus aucun foyer français ne paiera de taxe d’habitation. Mais ce changement historique ne concerne que la résidence principale. Qui bénéficiera donc de sa suppression ? La taxe d’habitation sur les résidences secondaires dépend de la situation de chacun au 1er janvier de l’année d’imposition. Doivent alors la payer ceux qui sont propriétaires ou usufruitiers d’une résidence secondaire. La Direction générale des Finances publiques entend par « résidence secondaire » un logement meublé qui n’est pas votre résidence principale. L’usufruitier, quant à lui, « bénéficie d’un droit qui lui permet d’utiliser un bien et d’en percevoir des revenus locatifs, sans pouvoir en disposer, notamment le vendre » , explique le site service-public.fr

La taxe d’habitation sur les résidences secondaires s’applique non seulement aux locaux meublés mais aussi aux dépendances. Donc, si vous disposez d’une résidence secondaire, il vous faudra donc le déclarer. Déclaration sur une nouvelle plateforme de la DGFIP. En effet, la Direction générale des Finances publiques (DGFIP) a créé une plateforme sur laquelle il vous faudra indiquer à quel titre vous occupez le bien en question. Vous devrez ainsi préciser l’identité des occupants qui l’habitent en votre absence sans oublier les périodes d’occupation. Rendez-vous donc sur le site https://cfspart.impots.gouv.fr/. 

Comment déclarer la taxe d’habitation dans la déclaration d’impôts ?

Sachez aussi que la taxe d’habitation ne nécessite que vous fassiez aucune déclaration. En effet, vous recevrez, au cours du dernier trimestre de l’année, un avis d’imposition indiquant le montant à payer pour votre taxe d’habitation. Toutefois, bonne nouvelle en ce qui concerne la redevance télé. En effet, elle a été définitivement supprimée en 2022, même pour les résidences secondaires. Sachez aussi qu’il y a une amende en cas de non-déclaration, d’erreur ou d’omission. Mais quel est le montant de cette amende ? Une amende d’un montant forfaitaire de 150 euros par local pourra être appliquée. Alors n’oubliez pas que vous avez jusqu’au 30 juin 2023 pour remplir cette nouvelle déclaration concernant la taxe d’habitation sur la résidence secondaire.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Cumuler RSA et emploi : ces départements où ce dispositif est possible et comment en bénéficier

Cumuler RSA et emploi : ces départements où ce dispositif est possible et comment en bénéficier

Retraite : une surcote de 10 % si vous envoyez ces documents dès maintenant

Retraite : une surcote de 10 % si vous envoyez ces documents dès maintenant

Eau du robinet polluée : cette ville française reste la plus contaminée

Eau du robinet polluée : cette ville française reste la plus contaminée

La fin du mois de juillet 2024 sera difficile pour ces deux signes astro

La fin du mois de juillet 2024 sera difficile pour ces deux signes astro

PEL : des changements pour le taux immobilier du plan épargne logement

PEL : des changements pour le taux immobilier du plan épargne logement

Inflation : ils ne paient que 16 euros leurs courses au supermarché au lieu de 1300 euros

Inflation : ils ne paient que 16 euros leurs courses au supermarché au lieu de 1300 euros