TPMP : gros dérapage de Matthieu Delormeau, Cyril Hanouna le recadre sèchement, « C’est honteux »

Ses propos ont choqué plus d’un. L’ambiance était électrique ce lundi 31 janvier sur le plateau de TPMP. Cyril Hanouna s’est outré des propos lancés par son chroniqueur, Matthieu Delormeau. Connaissant ce dernier, l’animateur n’a pas hésité à le recadrer sèchement en plein direct de l’émission.

TPMP  gros dérapage de Matthieu Delormeau, Cyril Hanouna le recadre sèchement, « C’est honteux »
© C8
publicité

Dans cette séquence de TPMP, le débat était orienté sur le « droit de défense excusable » d’Eric Zemmour. Ainsi, Matthieu Delormeau a fait le choix de relater une anecdote sur ce candidat à la présidentielle. Cyril Hanouna a dû intervenir afin de recadrer son collaborateur. À première vue, l’ambiance houleuse reste toujours présente sur le plateau de TPMP.

publicité

La proposition d’Eric Zemmour fait polémique

Lors de sa campagne à Cannes, Eric Zemmour avait déclaré vouloir instaurer une nouvelle notion de droit. « J’introduirai dans notre droit la notion de défense excusable. Avec cette protection juridique, les commerçants, les braqués, les citoyens cambriolés et les policiers en danger, auront enfin le droit de riposter aux voyous », avait balancé ce candidat présidentiel français. Une proposition qui a une fois de plus suscité une polémique. Pour bon nombre de personnes, il s’agit de donner un permis de tuer. Effectivement, aux yeux d’Eric Zemmour, il est possible d’assassiner un cambrioleur qui s’introduit chez vous. De cette manière, il veut que la peur s’empare des malfaiteurs. Effectivement, il veut mettre fin à la notion de proportionnalité qui entre en vigueur dans le cadre de la légitime défense.

Matthieu Delormeau se fait taper sur les doigts dans TPMP

Dans TPMP, le trublion de C8 n’a pas manqué de lancer un débat avec ses chroniqueurs sur ce sujet. Selon eux, Eric Zemmour s’était inspiré d’une notion de droit suisse. Lors de ce débat, face à Cyril Hanouna, Matthieu Delormeau a fait le choix de relater une anecdote sur son propre cambriolage. Une histoire dont le but était de mettre en avant l’absurdité juridique de cette notion. « Ceux qui m’ont cambriolé, ils ont pris les clefs de chez moi en partant, ils ont pris un double, ils sont partis. Ils n’ont pas eu le temps de tout prendre. La police vient, j’étais en panique, je dis : “S’ils reviennent, est-ce que j’ai le droit d’être armé, avoir une bombe lacrymogène, un pistolet ?”. “Non, aucune arme n’est autorisée”. Alors je dis : “S’ils reviennent, qu’est-ce que je fais ?” “Vous nous appelez” », avait raconté le chroniqueur.

publicité

publicité

Par la suite, il avait balancé une phrase qui a surpris plus d’un. « Donc, il peut y avoir trois Roumains qui sont chez moi » avait-il continué son récit. Connaissant le tempérament de Matthieu Delormeau, Cyril Hanouna était obligé de réagir pour que la situation ne dégénère pas. « Non, mais ça veut dire quoi ? Qu’est-ce que c’est que cette phrase ? C’est honteux ça ! Vous ne pouvez pas stigmatiser ! Non, ça, je n’accepte pas ! Ça, Matthieu, tu ne peux pas dire ça ! » avait alors martelé l’animateur de TPMP. Matthieu Delormeau a tenu à apporter des explications sur ses propos qui ont agacés Cyril Hanouna. Selon lui, il s’agit de fait. Le chroniqueur avait affirmé : « Il se trouve que c’était un gang de l’Est dans ma rue, je n’y peux rien ».

publicité

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.