Un homme fait condamner sa banque suite à une arnaque à la carte bleue, une victoire pour la victime

Un homme de 70 ans a décidé de poursuivre sa banque devant un tribunal à cause d’une arnaque à la carte bleue.

Un homme fait condamner sa banque suite à une arnaque à la carte bleue
publicité

Un homme de plus de 70, victime d’une arnaque à la carte bleue, vient de porter plainte contre sa banque. Le Crédit Mutuel a refusé de rembourser ce septuagénaire. Découvrez comment il a gagné ce procès.

publicité

Un homme traine une banque en justice à cause d’une arnaque à la carte bleue

Un homme de 70 ans vient de faire la polémique à cause d’une affaire d’arnaque à la carte bleue. Un phénomène qui se multiplie de plus en plus ces derniers temps. Pour sa part, ce septuagénaire s’est fait voler 3 500 euros en août 2020. Un acte de malfaisance orchestré par des arnaqueurs. De son côté, le Crédit Mutuel ne savait pas que ce montant faisait partie des dépenses irrégulières. Dès que l’homme avait eu vent de la situation, il avait pris contact avec sa banque pour faire opposition à sa carte bancaire. Par la même occasion, il avait déclaré que sa carte bancaire s’était fait voler. Par la suite, le septuagénaire avait lancé une démarche de remboursement de l’argent qu’on lui avait volé. Chose que le Crédit Mutuel refuse de faire.

Un procès gagné

Le septuagénaire n’est pas satisfait de la réponse qu’il avait obtenue de sa banque. Par conséquent, l’homme a pris contact avec une avocate afin de mener un combat judiciaire contre sa banque. Heureusement pour lui qu’il a eu un dossier solide face au Crédit Mutuel. Ainsi, ils ont obtenu un premier jugement favorable en première instance. Par la suie, la banque fait le choix de faire appel et l’affaire avait découlé sur un procès. Cette fois, le septuagénaire a encore gagné et sa banque devra lui rembourser l’intégralité de la somme à son client. Toutefois, il n’aura pas droit à des dommages et intérêts.

publicité

publicité

Le procès était en accès sur le caractère faillible de la sécurité du Crédit Mutuelle. De plus, il est évident que l’homme n’a pas pu faire ce gros retrait. De plus, les 3 500 euros ont été retirés à l’étranger pendant que le septuagénaire était en France. Cette affaire et ce jugement se voient comme une victoire pour les victimes d’arnaques. Un combat qui profite à bon nombre de personnes, car les victimes de ce genre d’escroquerie sont très courantes.

publicité

Amandine Blanc

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.