Un homme sur deux refuse de sortir avec une femme non conforme aux normes de la société

La plupart des hommes sont assez durs envers leur éventuelle heureuse élue. Selon cette analyse, ils semblent être plus difficiles que les femmes. Incroyable non ? Accrochez-vous, voici la liste de leurs critères.  

Un homme sur deux refuse de sortir avec une femme non conforme aux normes de la société
© shutterstock
publicité

Si on avait tendance à croire que les hommes ne sont pas exigeants, on s’est trompé énormément sur toute la ligne. En effet, ils sont tout l’inverse de ce qu’on pouvait imaginer. Un homme sur deux n’accepte pas de sortir avec des femmes qui ne suivent pas les normes de la société. Franchement pathétique.

publicité

Le critère des hommes: la pilosité

Parmi tous les critères, la pilosité en fait grandement partie. Elle pourrait même obtenir la première place. Effectivement, les hommes n’aiment pas la présence des poils sur les jambes ou sous les aisselles. Et en ce qui concerne les poils int*mes, ils ont déjà une idée bien exacte de ce qu’ils cherchent.

Le poids

D’après ce qu’on peut constater, les femmes en surpoids n’arrivent pas à trouver l’amour. Bien qu’elles soient souvent si gentilles et aimantes, les hommes ont déjà leur préférence. Et en tout cas, ce ne sont pas les femmes rondes. Lorsqu’on y pense sincèrement, c’est totalement injuste. Pourquoi une femme en surpoids n’a pas sa place dans le cœur des hommes ? C’est hallucinant comment ces derniers peuvent parfois être méchants.

publicité

Les hommes n’apprécient pas une femme de grande taille  

En effet, les hommes n’apprécient pas non plus une femme grande de taille. Ils se sentent sûrement dominés alors qu’ils doivent être dominants. Encore une fois, ils ne veulent pas imaginer que ces femmes peuvent lui offrir tout ce dont il a besoin. Les hommes se basent juste sur des critères non fondus. Tant de haine envers les femmes qui sont non conforme aux normes de la société.  

publicité

Il s’agit des hormones

Afin de justifier ces critères blessants et injustes. Les experts ont voulu le démontrer à l’aide de la science. En d’autres termes, ce serait à cause des hormones ou des gênes. C’est trop facile. Au côté de nos collègues de Santé Magazine, il révèle et tranche. « Analyser l’amour et les désirs en termes d’imagerie cérébrale est encore impossible, mais oui, on commence déjà à observer comment le corps réagit. » Malheureusement, on ne peut pas s’arrêter de procéder à une correspondance avec des disciplines sociétales.  

publicité

Joshua Dagueneet

Joshua Daguenet - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.