Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Une aide de 277 euros en 2024 : les Français éligibles

Une aide de 277 euros en 2024 : les Français éligibles

Ces dernières années, les Français ont dû faire face à une hausse d’électricité, de gaz et consorts. Ils espèrent donc toucher une aide à cet effet en 2024.

Bon nombre de Français se demandent s’ils vont toucher le chèque énergie en 2024. Cette aide serait vraiment le bienvenu en ces temps difficile. Ces derniers mois, les Français ont dû faire face à une augmentation du prix de l’électricité, de gaz et consorts. Ainsi, pour la nouvelle année, bon nombre de foyers vont devoir payer le prix fort. Voilà pourquoi certains d’entre eux s’attendent une fois de plus à bénéficier de cette aide d’un montant de 277 euros.

La mise en place de cette aide

Voici quelques points à connaitre concernant le chèque énergie :

  • C’est un moyen de paiement des factures d’électricité, de gaz naturel, de gaz propane ou de fioul, ou des factures pour les travaux de rénovation énergétique. Il ne peut pas être versé sur un compte bancaire.
  • Le versement du chèque énergie 2024 est prévu entre le 21 avril et le 30 mai selon le calendrier en vigueur.
  • Il est attribué automatiquement, sans démarche particulière à accomplir.
  • L’éligibilité se fait sous conditions de ressources. Le revenu fiscal de référence est divisé par le nombre de parts du foyer fiscal et les ménages sous un certain seuil ont accès à ce dispositif (11 000 € par unité de consommation).
  • Le montant du chèque énergie va de 48€ à 277€, avec une moyenne à 200€. Plus les revenus sont modestes, plus le montant du chèque est élevé.
  • Le service d’assistance du chèque énergie est joignable par téléphone gratuitement au 0 805 204 805 du lundi au vendredi de 8 h à 20 h, ou par email à [email protected].

Qui peut toucher le chèque énergie ?

Le chèque énergie a été mis en place pour les ménages les plus modestes, mais il est soumis à des conditions de revenus. Effectivement, ce sont ces derniers qui déterminent l’éligibilité ou non d’un foyer. En 2023, davantage de foyers ont pu faire partie des bénéficiaires du chèque énergie puisque les conditions d’éligibilité et le plafond de ressources ont été augmentés de 100€. Ainsi, ils ont atteint les 11000€. Toutefois, pour 2024, afin de toucher le chèque énergie, le revenu fiscal annuel du foyer doit être inférieur ou égal à 11 000€ par Unité de Consommation (UC). Notant que la composition d’un foyer est calculée grâce aux unités de consommation (UC) :

  • Le premier membre du foyer compte pour 1 UC ;
  • Le deuxième membre du foyer compte pour 0,5 UC ;
  • Toute personne supplémentaire compte pour 0,3 UC ;
  • Dans le cas de mineurs en garde alternée, les deux dernières valeurs sont divisées par deux.

En 2023, le montant du chèque énergie est situé entre 48€ et 277€, avec un montant moyen porté à 200€. Ce montant maximal est attribué aux foyers de 2 personnes ou plus. Donc le revenu annuel de référence est inférieur à 5700€. Les conditions d’attribution ont également été revues à la hausse puisque le plafond pour le RFR est désormais de 11000€, contre 10800€ en 2022.

Grand retour des chèques énergie en 2024 ?

Pour 2023, de nombreux Français ont eu droit à cette aide de 48 à 277 euros. En effet, c’est une aide qui permet de payer une partie des factures en électricité ou en gaz. En plus, cela va aider à financer certains travaux de rénovation. Cette aide ne peut pas être encaissée à la banque, mais elle se joint à vos factures durant un règlement. De cette manière, votre fournisseur appliquera ainsi la réduction qu’il vous doit. Notant tout de même que le chèque énergie de 2023 ne peut pas être utilisé en 2024. L’année prochaine cette aide sera une fois de plus versée aux bénéficiaires. Notant que cette aide a été mis en place pour maintenir à peu près au même niveau. Néanmoins, il y a peu de temps, le gouvernement avait annoncé vouloir mettre fin à certains dispositifs « exceptionnels ».

Les chèques exceptionnels arrivent-ils à leur fin ?

« Dès lors qu’on doit faire des économies, il faut mettre fin aux dispositifs spécifiques mis en place pendant la crise de l’inflation. Il s’agit notamment la politique des chèques exceptionnels. On va mettre fin à cette politique des chèques exceptionnels. Qu’on ait pu mettre en place sur tels sujets pour telle catégorie de Français » avait déclaré le ministre des comptes de cette époque Gabriel Attal. Cependant, cela ne signifie pas que ces aides vont disparaitre comme par magie. Toutefois, certaines institutions veulent que ces aides soient maintenus, voire même élargie, car leur montant est des moindres par rapport aux besoins des foyers en France. Une idée partagé par la fondation Abbé Pierre.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Arnaque au stationnement : restez prudent face au faux QR code

Arnaque au stationnement : restez prudent face au faux QR code

Hausse des allocations CAF : le nouveau montant de ces aides pour le mois de mai

Hausse des allocations CAF : le nouveau montant de ces aides pour le mois de mai

Impôts : ces contribuables ont l’obligation de remplir ce formulaire au risque d’une amende salée

Impôts : ces contribuables ont l’obligation de remplir ce formulaire au risque d’une amende salée

Une mère dévoile le danger du "jeu du camion de pompiers", une pratique qui vise les filles dans certaines cours de récréation

Une mère dévoile le danger du « jeu du camion de pompiers », une pratique qui vise les filles dans certaines cours de récréation

Retraites : voici le calendrier des changements à prévoir dès maintenant

Retraites : voici le calendrier des changements à prévoir dès maintenant

Retraités : voici comment profiter de l’exonération de la taxe foncière pour cette année

Retraités : voici comment profiter de l’exonération de la taxe foncière pour cette année