Une femme de 94 ans fait vivre un enfer à ses voisins, elle risque la prison

Du haut de ses 94 ans, Jeanine Bacoup harcèle ses voisins nuit et jour depuis 7 ans.

Une femme de 94 ans fait vivre un enfer à ses voisins, elle risque la prison
© Shutterstock
publicité

Jeanine Bacoup fait vivre un vrai enfer à ses voisins depuis 7 ans et la justice a pris sa décision. En effet, la vieille dame a été jugée le jeudi 17 mars dans le tribunal d’Alençon.

publicité

Que faire en cas de conflit avec ses voisins ?

En cas de différends avec vos voisins, aller à la gendarmerie n’est pas le premier recours. Il faut que vous fassiez des demandes amiables comme envoyer un courrier, demander une discussion, et faire appel à l’aide d’un médiateur. Si ces solutions ne débouchent pas sur une bonne résolution, vous pouvez faire appel aux forces de l’ordre.

Vraisemblablement, dans plusieurs villes, il y a des règles de bonne conduite pour vivre en communauté. Des règles qu’on peut voir à la mairie. Pour les copropriétaires, au vu d’un conflit, il faut vérifier le règlement de copropriété auprès du syndic. C’est chez ce dernier que vous pouvez vous plaindre au cas où le voisin ne suit pas les règlements. En effet, c’est le maire qui est responsable de la tranquillité des résidents de sa ville.

publicité

Un billet pour l’enfer pendant 7 ans

Ça fait 7 ans qu’un couple du quartier de Lancrel dans la ville d’Alençon vit un enfer. En effet, leur voisine Jeanine Bacoup profère toujours des insultes à leur encontre. De plus, elle détruit même leur gazon avec du désherbant. Même la nuit, la femme de 94 ans frappe sur le mur avec un marteau pour les empêcher de dormir.

« La situation est devenue tellement insupportable qu’on a quitté notre maison, on campe chez des amis avec notre petit garçon né en 2020 », déclare le père de famille dans le magazine de Tendance Ouest. Depuis ces sept ans, Jeanine s’est arrangée pour ne pas faire arrêter. Pour cela, elle accuse son voisin d’avoir tué son petit lapin. Chose qui n’a jamais eu lieu.

publicité

À cause de cette situation, le couple s’empare de la justice pour les départager. Le procès avait eu lieu ce jeudi 17 mars dernier au tribunal d’Alençon. Bien évidemment, comme vous pouvez l’imaginer, Jeanine Bacoup ne s’était pas laissé faire. « Je n’entends rien », a-t-elle martelé au président de la cour quand on lui posait des questions. « Je m’en vais, il n’y a rien à faire avec ces gens. C’est œil pour œil, dent pour dent, j’applique la loi du Talion », avait-elle ajouté. D’ailleurs, elle a mis sa menace à exécution en partant du tribunal. Le juge a alors décidé de ne plus laisser la vieille dame remettre les pieds dans le quartier pendant au moins cinq ans. Si elle ne suit pas ce jugement, Jeanine Bacoup risque de se retrouver en prison jusqu’à sept ans avec sursis.

publicité

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.