Urgent, Rebond de l’épidémie en France : Olivier Véran fait machine arrière, ce qui devait arriver arriva…

Quelques semaines après la levée des restrictions, la situation a pris une autre ampleur. Alors que si Olivier Véran revient sur ses décisions, cela risque de déplaire aux Français. 

Urgent, Rebond de l’épidémie en France Olivier Véran fait machine arrière, ce qui devait arriver arriva…
© AFP
publicité

Alors qu’Olivier Véran s’apprête à annoncer l’assouplissement des mesures, l’épidémie est en plein rebond dans le pays. Voici la situation actuelle et les chiffres.

publicité

Fin de l’assouplissement?

Voilà maintenant deux ans que la France et le monde entier ont été contraints de s’adapter à de nouveaux modes de vie à cause de la pandémie liée au Covid-19. Depuis, les citoyens ont fait face à diverses restrictions sanitaires : confinements, couvre-feu, télétravail, vaccination obligatoire…

Mais si tout le monde pensait que tout était fini avec l’annonce de l’assouplissement des règles sanitaires, la fin du pass vaccinal et du port du masque, il n’en est rien. Malheureusement, depuis une semaine, les chiffres sont en hausse. On vous dévoile les dernières données partagées par l’Institut Pasteur.

publicité

Ce jeudi 10 mars, l’Institut Pasteur a fait savoir que l’épidémie est en plein rebond. Certes, les courbes ne sont pas au niveau du pic du mois de janvier, mais il y a de quoi inquiéter. Pourtant, le gouvernement devrait assouplir les mesures à partir de ce lundi 14 mars. Ainsi, face à la situation, est-ce que cela va encore se faire ? Ou Olivier Véran va faire marche arrière ?

Ce vendredi 11 mars, le ministre de la Santé était en déplacement dans l’Isère avec Gabriel Attal dans un EHPAD. En effet, les cas de contamination dans ce dernier étaient en « rebond ». Pour cela, les personnes âgées et fragiles doivent «continuer à se protéger».

Olivier Véran explique ainsi : « Nous constatons actuellement un rebond, en France, dans les pays qui nous entourent, c’est-à-dire qu’il ne baisse plus, il augmente même». Avant d’ajouter : «Au vu des derniers chiffres d’hier c’est 20 % d’augmentation». La bonne nouvelle, il y a moins d’hospitalisations. Le ministre de la Santé a souligné : «En revanche, la charge hospitalière continue de baisser, mais le rythme de cette diminution a commencé à se ralentir, donc nous sommes extrêmement vigilants».

Rebond de l’épidémie : bientôt une quatrième dose de vaccin?

Notant que jeudi dernier, les hôpitaux ont accueilli 1 928 malades, dont 121 nouvelles arrivées en 24 heures. Mercredi dernier, il y en avait 1 962, tandis que jeudi de la semaine dernière, les chiffres étaient de 2 231. Ce sont en effet des personnes prises en charge dans les services de soins critiques. De son côté, Olivier Véran a rassuré : «Nous serons lundi dans les objectifs que nous nous étions fixés, il n’y a donc pas de difficulté à aller au bout de la démarche de la fin du pass vaccinal et la fin du masque, sauf dans les transports». La Santé publique France a révélé que les nombres de contaminations est passé de 74 818 personnes contre 60 225 la semaine dernière.

Outre les règles sanitaires et l’assouplissement de ces dernières, un autre sujet est au cœur des débats. Vous l’avez deviné, il s’agit de la quatrième dose de vaccin. On le sait tous, tout le monde était partant pour une première et une seconde dose de vaccin. Mais une fois la troisième dose évoquée, l’inquiétude régnait. En effet, la population a l’impression de s’être fait tromper par le gouvernement. Face à la situation, de nombreuses manifestations anti-pass vaccinal ont eu lieu. Pour cause, les citoyens sont conscients que le vaccin ne protégerait pas de la contamination et la propagation du virus.

publicité

Ainsi, quant à la quatrième dose, Olivier Véran a fait appel à la Haute autorité de santé (HAS) : «Nous n’avons pas le retour pour l’instant des autorités scientifiques, mais il pourrait paraître cohérent d’ouvrir cette 4e dose aux personnes fragiles». Une chose est sure, l’assouplissement des mesures va bien se faire ce lundi 14 mars. Pour ce qui est de la quatrième dose, elle reste un mystère. En tout cas, l’épidémie est encore avec nous…

publicité

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.