Vacances d’été : alerte, faites très attention aux piqûres si vous partez en Espagne !

Après le Royaume-Uni et la France, c’est au tour de l’Espagne de noter de plus en plus de signalements pour piqûres, en plein milieu des vacances d’été. On vous explique tout.

Vacances d’été alerte, faites très attention aux piqûres si vous partez en Espagne !

Durant leurs vacances d’été e n Espagne, les victimes racontent avoir reçu une piqûre alors qu’elles étaient en train de profiter d’une soirée. Si certaines ont senti la piqûre, d’autres ont simplement remarqué un étrange point rouge sur leur corps.

Espagne : Les vacances d’été gâchées par des piqûres ?

Si vous pensiez profiter tranquillement de vos vacances en Espagne, les piqûres risquent de tout gâcher. La police espagnole appelle en effet à la vigilance. Car tout comme le Royaume-Uni et la France, le pays est confronté à une menace fantôme. Des individus se mêlent dans la foule des soirées pour piquer (sans doute aléatoirement) des femmes qui s’amusent. Ce sont des dizaines de plaintes qui ont été déposées. Les autorités craignent que les piqûres renferment des drogues. Les victimes pourraient ainsi se sentir mal et être plus facilement abusées. Mais jusqu’à présent, aucune trace de drogue n’a été retrouvée dans l’organisme des victimes. Certaines d’entre elles ont été prises de malaises après avoir été piquées. Mais ces malaises sont le résultat de la peur générée par la découverte des traces de piqûre sur le corps. Jusqu’à présent, aucun délit annexe n’a été signalé.

Le phénomène apparaît dans toute l’Europe. En effet, en France et en Angleterre, ce sont plus de 800 plaintes qui ont été posées en quelques semaines. Pour l’Espagne, hors de question de rendre ces faits à la légère. Il y a eu huit plaintes durant les les célèbres fêtes de San Fermin, à Pampelune. En Catalogne, 23 cas ont été comptés. La plupart d’entre eux ont eu lieu à Loiret de Mar et à Barcelone, deux villes qui accueillent des milliers de jeunes pendant les vacances d’été. 

Mystère sur le mobile des coupables

Les piqûres s’invitent durant les vacances d’été en Espagne. La police locale invite les femmes à rester vigilante. D’un autre côté, il est demandé aux établissements d’améliorer la sécurité afin d’arrêter les coupables rapidement. Le mobile des coupables est encore méconnu. D’autant plus qu’aucune trace de drogue n’a été retrouvée dans les piqûres. Selon la police, ils se contentent de piquer aléatoirement pour faire peur aux filles et aux femmes. Ils n’ont aucune volonté annexe. Ce ne sont, sans doute, que des hommes qui veulent faire peur. Peut-être qu’une personne a fait cela dans le but d’agresser ses victimes par la suite. Mais les autres sont de simples copieurs qui souhaitent juste créer une psychose autour des soirées.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup de femmes disent ne plus vouloir partir en soirée. Elles craignent chaque instant d’être piquées. On reproche également aux boîtes de nuit de ne pas fouiller à l’entrée. N’importe qui peut entrer avec une seringue. Difficile pour autant de faire attention. La plupart des victimes indiquent que tout est allé très vite. Et encore, on parle de celles qui ont senti la piqure, pas des autres. Et elles sont nombreuses à avoir simplement constaté un point rouge inhabituel sur le bras.

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.