Vacances d’été : mauvaise nouvelle, ces restrictions sanitaires qui pourraient gâcher « vos vacances »

Depuis la fin de semaine, c’est les vacances d’été pour tout le monde. Bien évidemment, bon nombre de personnes se rue déjà pour rejoindre la mer.

Vacances d’été  mauvaise nouvelle, ces restrictions sanitaires qui pourraient gâcher « vos vacances »
©ANNE CECILE POUJOULAT/ AFP

Pour limiter la propagation du coronavirus, les restrictions sanitaires restent inchangées à l’entrée du territoire pour les vacances d’été. Ainsi, tout le monde s’attend déjà au retour du port du masque et bien d’autres mesures suite aux variants Omicron BA4 et BA5.

Les Français sous de nouveaux protocoles pour cet été ?

L’épidémie de COVID-19 présente pas moins de 700 cas pour 100 000 habitants. Ces chiffres prédisent l’avènement d’une 7e vague.   Le Professeur Jean-François Delfraissy affirme sur RTL que cette situation ne devrait pas gâcher les vacances d’été des Français. « On s’attend à 1 500 admissions quotidiennes à l’hôpital d’ici une semaine. C’est-à-dire comme au mois de mars, alors que l’offre de soins est plus faible », avait-il déclaré.

Ce 28 juin dernier, la Première ministre, Élisabeth Borne, a eu une réunion avec les directeurs des ARS et les préfets pour mettre en point des stratégies afin de limiter la propagation de l’épidémie. Il y aura donc le report du masque dans les espaces clos et les « lieux de promiscuité » tels que les transports en commun. Les gestes barrières sont aussi maintenus. Cependant, si le nombre d’hospitalisations augmente, d’autres restrictions sanitaires seront mises en place pour les vacances d’été.

Pour le moment, le port de masque n’est pas obligatoire, mais très conseillé. Ce 28 juin dernier, la ministre de la Santé, Brigitte bourguignon, recommande aux Français de remettre leur masque dans les transports en commun. Pour les personnes fragiles et âgées de plus de 60 ans, la deuxième dose de rappel dans toute la France est déjà accessible.

Quelles restrictions sanitaires pour les vacances d’été ?

Avant de voyager, il faut prendre connaissance des restrictions exigibles par l’autorité de destination. Pour les autorités françaises, les restrictions sanitaires sont classifiées via un système de couleur pour les vacances d’été.

Si vous venez d’un pays classé « vert », tous les voyageurs non-vaccinés doivent présenter un antigénique de 48 heures. Il faut aussi un test PCR de moins de 72 heures. Pour un pays classé « orange », il faut les tests précédents. Ajouté à cela, il faut aussi une déclaration sur l’honneur attestant l’absence de contact et de symptômes de COVID-19. Ces tests doivent être faits par les voyageurs sur les lieux de vacances. En ce moment, les restrictions sanitaires pour les vacances d’été sont allégées dans plusieurs pays. Alors que dans certains, ils sont même jetés aux oubliettes. Il y a tout de même des pays qui ont gardé la pratique du test PCR à l’exemple des États-Unis. De leur côté, la Chine et le Japon ont suspendu l’ouverture de leur destination touristique.

Au vu des vacances d’été et de ces restrictions sanitaires, Air France va faire toutes les vérifications nécessaires pour les documents obligatoires. Des vérifications qui s’annoncent difficiles avec le flux de voyageurs estival. Sans oublier les problèmes de grève ou de recrutement qui annulent certains des vols. Il faut donc se préparer à ses restrictions sanitaires avant de partie pour les vacances d’été.

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.