Vaccin Pfizer, danger ! L’Agence nationale de sécurité alerte sur les effets secondaires

Alerte danger. Faites attention si vous avez été vaccinés au Pfizer.

Vaccin Pfizer, danger ! L’Agence nationale de sécurité alerte sur les effets secondaires
publicité

Dans un rapport publié en mars dernier, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a alerté sur la recrudescence des effets secondaires sur le vaccin Pfizer.

publicité

En 2019, la pandémie de COVID-19 a mis à mal le monde entier. Heureusement, le vaccin Pfizer est tombé à pic pour freiner la prolifération du coronavirus. Le fabricant Pfizer et Moderna font partie des premiers à avoir sorti des vaccins.

Les effets secondaires du vaccin Pfizer révélés

Les vaccins ont été mis en place non pour éviter la contamination au coronavirus, mais pour éviter les cas graves de la maladie. Le vaccin Pfizer (ou Pfizer-BioNTech, ou Cominarty), comme les autres vaccins sont loin d’être efficace contre les variantes Delta et Omicron. L ’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé travaille sur plusieurs vaccins, tels que le Pfizer et bien d’autres. Plus précisément, elle a mis en place, en mars 2022, un rapport détaillé sur la surveillance des événements indésirables suite à la vaccination avec Pfizer-BioNTech. Le moins que l’on puisse dire, ce rapport est loin d’être rassurant surtout pour ceux qui se sont fait vacciner avec ce vaccin.

publicité

Vraisemblablement, il y a apparition de divers symptômes et de syndromes qui auraient été causés par la vaccination. Dans le rapport 18 publié le 24 septembre 2021, 43 cas de syndrome de Parsonage-Turner ont été détectés. Dont, 27 d’entre eux ont eu lieu au cours de la nouvelle période d’étude. En effet, le syndrome de Parsonage-Turner est appelé communément névralgie amyotrophique. Le principal symptôme n’est autre qu’une inflammation du plexus brachial. Cela peut provoquer une perte musculaire. Cependant, cette infection ne touche que les hommes autour de la quarantaine.

Le syndrome de Parsonage-Turner cause aussi une forte douleur et une sensation de choc électrique. Ce qui entraine des bras hyper douloureux et lourd. Cette maladie se divise en effet en trois phases bien distinctes, la phase inflammatoire qui est à l’origine de la douleur intense dans l’épaule. Puis, il y a une baisse de la force et de la mobilité. La dernière phase comporte une perte de masse musculaire.

Le rapport des études de cas graves

L’Agence nationale pour la sécurité des médicaments a étudié et analysé tous les cas avec un neurologue expert. Toutefois, 18 cas n’ont pas permis d’établir un lien direct avec le vaccin Pfizer. Alors que pour les 25 cas restants, un lien de causalité a bien été prouvé. Le rapport affirme que 7 de ces cas de syndrome de Parsonage-Turner ont fait leur apparition après la première dose du vaccin Pfizer. Les 14 autres sont apparues après la deuxième dose. Et les 4 derniers cas sont parus après la dose de rappel.

Sur ces 25 cas liés au vaccin Pfizer, 9 patients sont déjà sur pieds. Seulement, un patient a eu des séquelles. 14 patients ne sont toujours pas guéris d’après l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

publicité

Vraisemblablement, il y a 8 cas d’une forme particulière du syndrome de Parsonage-Turner. Il y a aussi eu une rechute chez une personne. Chez certaines personnes, le syndrome de Parsonage-Turner a présenté les symptômes dans le bras opposé. Néanmoins, ces 49 cas ne sont rien à côté des nombres des vaccinés.

publicité

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.