Valérie Trierweiler : que pense-t-elle réellement de Julie Gayet ?

L’existence de Valérie Trierweiler a pris une tout autre tournure depuis le 10 janvier 2014. En effet, c’est ce jour-là que tout le monde a été mis au courant de la liaison de François Hollande avec Julie Gayet. Valérie Trierweiler évoque cette affaire dans un ouvrage sorti des mois après ce drame. D’ailleurs, la journaliste a fait part de ce qu’elle ressent vis-à-vis de l’actrice.

Valérie Trierweiler  que pense-t-elle réellement de Julie Gayet 
© Ed Alcock/Myop - Sipa
publicité

Dans un ouvrage, Valérie Trierweiler évoque la liaison de François Hollande avec Julie Gayet alors que celui-ci était encore en couple avec elle. L’occasion pour la journaliste de dire ce qu’elle ressent vis-à-vis de sa remplaçante.

publicité

Valérie Trierweiler affirme ne pas détester Julie Gayet

Le Gayetgate avait célébré ses huit ans ce 10 janvier dernier. En effet, en 2014 à la même date, Closer avait fait part de la liaison de François Hollande et de Julie Gayet. Une nouvelle qui a provoqué l’hospitalisation de Valérie Trierweiler. Effectivement, il n’y a pas que cette dernière qui a été ahurie par cette liaison. En septembre 2014, la journaliste avait sorti un ouvrage intitulé Merci pour ce moment. Durant la promotion de ce livre, Valérie Trierweiler avait accordé un entretien à Closer. Notant que c’est ce magazine qui avait dévoilé au grand jour les clichés de Julie Gayet et François Hollande.

En effet, lors de cette interview, elle avait mis à nu ses sentiments vis-à-vis de celle qui l’a remplacé dans les bras de François Hollande. Valérie Trierweiler avoue ne pas détester Julie Gayet : « Elle ne m’a pas menti. C’était avec lui que je partageais ma vie. Ce n’était pas à elle de me dire la vérité », avait-elle déclaré. Effectivement, c’est à l’ancien chef d’État que Valérie Trierweiler en veut et non à Julie Gayet. En relatant son histoire dans son livre, la journaliste a gagné pas moins de 1,3 million d’euros l’année suivante. Voilà au moins un point bien positif de cette horrible affaire.

publicité

publicité

Elle a très mal réagi au Gayetgate

La nuit du 9 au 10 janvier 2014, la vie de Valérie Trierweiler a totalement basculé. En effet, tout le monde a eu vent de la liaison qu’entretenait François Hollande. De son côté, la journaliste a été emmenée à l’urgence de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, à Paris. Effectivement, l’entourage de la première dame avait affirmé à cette époque qu’elle avait besoin de repos. Néanmoins, bon nombre de personnes croyaient que cette hospitalisation a été du par le Gayetgate. Vraisemblablement, Valérie Trierweiler aurait pris des cachets qui ont provoqué un malaise. Pour écarter l’hypothèse du suic*de, Le Point avait affirmé qu’elle voulait juste « dormir ». C’était le seul moyen qu’elle a trouvé pour échapper au drame de sa vie. C’est à son réveil qu’elle a été emmenée et soignée avec une « dose astronomique de tranquillisants » durant huit jours.

publicité

Patrick LEROUX

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.