Voici 5 signes qui doivent vous prévenir d’un AVC, n’attendez pas et appelez les urgences !

L’AVC fait plusieurs victimes chaque année dans le territoire Français. Il est nécessaire de connaitre les symptômes de la maladie afin de sauver des vies.

Voici 5 signes qui doivent vous prévenir d’un AVC, n’attendez pas et appelez les urgences !
© GAIZKA IROZ/AFP

Il existe 5 signes qui annoncent que vous faites face à un AVC. Les accidents cérébraux vasculaires se retrouvent à la troisième place en ce qui concerne la cause de décès. Il est tout de même possible de diminuer risques de séquelles.

La faiblesse ou engourdissement des membres

La faiblesse et l’engourdissement des membres font partie des signes d’AVC. En effet, quand une personne est victime d’accidents cérébraux vasculaires, il lui est impossible de bouger un bras ou une jambe. Afin d’en être sûr, il faut tenter de bouger par exemple les deux bras. Ainsi, si l’un de ses membres n’arrive pas à bouger, il faut vous rendre compte que vous êtes sur le point de faire un AVC.

Signes AVC : perte de la vision, trouble du langage et du comportement

La perte de vision fait partie aussi partie des signes de l’AVC. Effectivement, ce dernier impacte grandement la vision. La plupart du temps, cela n’affecte qu’un seul œil. Outre la perte de vision, il y a le trouble du langage. Ce symptôme se manifeste via une micro-paralysie du visage. D’ailleurs, la victime montre une difficulté à parler. La personne en question sera même incapable communiquer. Il y a aussi le trouble du comportement. Une victime d’AVC se comporte très bizarrement, sans aucune raison.

Une perte de l’équilibre et de forts maux de tête

Une victime d’accident vasculaires cérébral va perdre son équilibre. Vraisemblablement, cela est la conséquence de l’engourdissement d’un bras ou d’une jambe. Par conséquent, la personne n’a pas la capacité de rester debout correctement.

Les maux de tête sont aussi des signes de l’AVC. Ce symptôme accompagne la plupart du temps les autres signes évoqués plus haut. Ces maux de tête sont parfois très douloureux.

Dès que l’un de vos proches où vous-même ressentez l’un de ses symptômes, le mieux serait d’aller au plus vite à l’hôpital.

C’est une attitude qui va permettre de diminuer les risques des séquelles laissées par l’AVC. De plus, il est aussi possible d’appeler le SAMU au 15. En attendant l’arrivée du secours, vaut mieux que la victime soit allongée tout en relevant la tête. Il ne faut jamais donner à manger ou à boire à une personne victime d’AVC.

Joshua Dagueneet

Joshua Daguenet - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.